Compte-rendus

Un nul et une victoire

P2160786Ce samedi, l’APSAP affrontait CAP NORD au stade Suzanne Lenglen. Pour la réserve, il s’agissait de se relancer vers la course au titre. Pour la première, poursuivre la série de victoires entamée.

Equipe réserve

Match nul 1 – 1

En attente du compte rendu de Marco pour les détails du match. Néanmoins, les échos qui me sont revenus, font état d’un match de guerriers de notre part car nous finissons à 8 ou 9. Surtout que nous avons démarré le match à 12. Il n’est pas normal de se retrouver avec un effectif réduit au mois de mars. En ce sens, la colère de jean-Phi  en fin de match est justifiée. En tout cas, félicitations aux acteurs qui se sont défoncés pour tenir le résultat dans de pareils circonstances.

Résumé :

Après sa défaite contre CG92 qui nous a pris la 2e place, l’équipe réserve de l’APSAP se présente de nouveau face à son poursuivant direct en championnat, CAP NORD, 4e du championnat. L’objectif, rappelé lors de la causerie, était donc « simplement » de gagner. Je remercie les joueurs présents, notamment ceux qui sont venus nous dépanner malgré des petits pépins physiques ou un manque de forme. Grâce à Steph, JM, Tybo et Juju B nous nous présentons quand même à 13 ce qui était loin d’être gagné vendredi matin…

L’APSAP innove avec un 4-3-3 notamment pour faire en fonction des joueurs présents. Kader, dans les buts, a devant lui une défense à quatre, composée de droite à gauche de Marc Edem, Gino, JM et Juju Bourinet. Le milieu de terrain à 3 est composé de Loïc dans l’axe, accompagné de Jean Phi à sa gauche et de Tybo à sa droite. Steph occupe quant à lui la pointe de l’attaque devant Mehdi et Sidi chargés de l’animation offensive. Sur le banc on trouve Nuno pour sa première et Marco.

L’APSAP met d’entrée le pied sur le ballon grâce notamment à un milieu accrocheur et une défense adverse qui effectue des relances hasardeuses. Après moins d’un quart d’heure de jeu, Didier doit faire le premier changement suite à la blessure de JM. Juju prend sa place dans l’axe et Nuno entre à la place de JM et occupe le flanc gauche de la défense. L’APSAP domine les 20 premières minutes mais pêche dans l’animation offensive malgré un Medhi très impliqué qui donne plusieurs fois le tournis à la défense adverse. Logiquement, devant cette stérilité du jeu apsapsien malgré une très belle tête de Steph repoussée par le gardien et suivie d’une reprise sur la barre, les adversaires prennent confiance et plantent qqs banderilles dangereuses, notamment une magnifique frappe du meneur adverse qui avait déjà levé les bras au ciel… C’était sans compter sur un Kader impressionnant qui détourne, main opposée, la balle en corner. Chaque équipe a eu sa période dans cette première mi-temps et si l’APSAP avec plus de réussite aurait pu virer en tête, ce score de 0-0 est finalement logique.

A la mi-temps Didier devant la difficulté tactique du groupe à jouer en 4-3-3 décide de renouer avec le classique 4-2-3-1. Loïc en souffrance avec ses adducteurs cède sa place à Marco qui rentre à droite de la défense, Marc Edem passe alors en milieu défensif à côté de Jean Phi. A l’heure de jeu environ, une action côté droit donne lieu à un centre qui trouve Steph en position favorable à l’entrée de la surface. Ce dernier dribble le dernier défenseur après un contre favorable et ajuste le gardien adverse. L’APSAP croit avoir fait le plus dur, mais c’est sans compter sur l’arbitre de touche qui lève son drapeau. On ne sait toujours pas pourquoi ce but est refusé (main, hors jeu alors qu’il reste 2 joueurs entre Steph et le but…). Devant un arbitrage une fois de plus difficilement compréhensible, certains joueurs se déconcentrent et sur un contre, une interception manquée de Marco laisse le meneur adverse en un contre un contre Gino. Il gagne son duel suite à un contre favorable et ajuste Kader. 0-1 alors que l’APSAP était dans une phase de domination. Ce but galvanise les adversaires mais nous ne baissons pas les bras et dans les minutes qui suivent, Sidi effectue un festival dans la surface adverse et le dernier défenseur rate son intervention : penalty que Medhi transforme. Nous n’aurons pas le temps de savourer le 1-1, Medhi se blessant aux adducteurs sur la frappe. Il tente de poursuivre, faute de 14e sur la touche, mais devra arrêter. L’APSAP termine à 10 mais continue à dominer des adversaires qui en supériorité numérique joue le match nul… Magnifiquement lancé par Sidi, Tybo se retrouve à 30m du but et voit le gardien avancé, mais son lob terminera sur la transversale adverse. Gino, qui ne s’est toujours pas remis de qqs décisions discutables, craque et « supplie » l’arbitre de l’expulser par un comportement plus que contestable. L’APSAP va finir les dix dernières minutes à 9 et n’avait pas besoin de ça. Malgré cette infériorité numérique, l’APSAP tiendra le résultat après une ou deux sueurs froides notamment sur les corners adverses.

Ce qui ressort de ce match est une grosse frustration, illustrée par Jean Phi en fin de match : nous faisons match nul contre une équipe largement à notre portée que nous avons réussi à dominer même à 10 contre 11 (à 9 c’était plus compliqué). Avec du recul, les circonstances de fin de match, le manque de profondeur du banc et la présence de joueurs en délicatesse physique font de ce résultat, certes une déception comptable mais aussi une satisfaction dans l’état d’esprit des 9 « rescapés » qui n’ont rien lâché.

L’homme du match : Tybo, désigné homme du match par La Prune, a réussi à s’adapter à toutes les positions proposées lors des changements tactiques et aussi pour sa chevauchée fantastique qui aurait mérité une autre fin que la barre… Et en plus il était en délicatesse avec son genou !

Honorable mention : A JM, qui a repris prématurément pour nous rendre service (et qui se blesse de nouveau…), à Juju qui a fini le match frais comme un gardon malgré son absence de compétition depuis 3 mois et à Steph qui a fait son maximum et qui en a mis une au fond mais c’était sans compter sur les arbitres…

Le geste du match : L’arrêt de Kader, main opposée, sur une frappe qui prenait la direction de sa lucarne.

Equipe première 

Victoire 2 – 0

Ce match avait valeur de test sur le plan mental d’abord, car avec un match de retard par rapport à nos poursuivants, nous pouvions en cas de contre performance laisser notre place de leader, et subir la pression lors du match en retard à disputer contre ASPTT Cergy. Cette opposition, d’autre part, posait la question sur notre capacité à enchaîner une 3e victoire d’affilée en championnat. L’entrée de quatre joueurs n’ayant pas joué depuis un moment en équipe première, était aussi une donnée à ne pas négliger.
Les consignes d’avant match insistent sur le sérieux à observer pendant la rencontre. Il faut être concentrer sur nos qualités de jeu, de déplacement et ne pas rentrer dans une confrontation d’hommes (abuser des duels en 1 contre 1, placer les débats sur le segment athlétique) dans laquelle ce genre d’équipes se délecte et trouve une source de motivation (surtout d’énervements et de provocations).

Composition de l’équipe : Sangaré, Miguel, Brahima, Olivier, Momo, Fifi, Gilles, Thomas, Lounès, Max et Samir.

Sur le banc : Xavier, Ismaël et Louis

1ère mi-temps :

Le début de match est laborieux. Sur le coup d’envoi, notre attentisme nous coûte une situation dangereuse de notre adversaire déterminé. Sur cette première action, CAP NORD transperce nos lignes en trois passes. Ce premier avertissement est vite suivi d’une nouvelle frayeur, lorsqu’un attaquant adverse, heureusement signalé hors jeu, est servi dans le dos de la défense. Notre match démarre à la 15e  minute lorsque nous commençons à mettre le pied sur le ballon et ajustons nos passes. Les décalages s’opèrent et les munitions s’approchent doucement de la chambre pour tirer au but adverse.
Dès lors,  nous sommes en place et contrôlons la partie. Le jeu en appui et servi de décalages mettent à mal l’adversaire. Naturellement, nous ouvrons la marque sur une passe en retrait adverse, sous le coup de la pression locale. Samir, destinataire de l’offrande, ne se fait pas prier pour inscrire un premier but libérateur (1 – 0). CAP NORD cherche alors à placer le débat sur le plan athlétique et durcit les contacts. Sans exagérer, nous répondons présents au défi proposé et ressortons vainqueur des divers duels âpres de cette mi-temps. Chahutés et dominés sur tous les plans, CAP NORD place les débats sur la victimisation auprès de l’arbitre, mais aussi trouve en Gilles le parfait alibi de leur déficience dans les duels, pour hisser leur motivation. Notre joueur, impérial dans son rôle, a fait respecter la loi sur son côté. Nous ne répondons pas aux provocations et poursuivons notre labeur.
Sur une ouverture bien dosée, Max effectue un contrôle parfait pied droit, pour reprendre instantanément du gauche et surprendre le portier adverse de tant de spontanéité (2 – 0). Nous terminons la mi-temps en gérant et en tenir le cuir.

Ce temps de repos  est l’objet d’une mise en garde sur le sérieux à garder pour entamer la seconde période, et préserver la qualité du jeu proposé lors du premier acte.

2e mi-temps :

Au bout de quelques minutes, nous confisquons le grain à moudre de l’adversaire en remplaçant Gilles par Xavier. L’adversaire se retrouvant sans son piment pour alimenter ses palabres et justifier ses carences. Ismaël remplace à son tour Samir pour insuffler du sang frais et préserver notre joueur diminué.
Notre repositionnement tactique nous ouvre d’autres possibilités. Pendant un quart d’heure, une avalanche d’occasions déferle sur le but adverse. Toute la panoplie y est : décalages, remises, accélérations et centres. Seul le dernier geste fait défaut. L’entrée pour le dernier tiers du match de Louis, nous donne encore plus de profondeur. Ce plan fonctionne bien pendant un temps. En effet, notre incapacité à garder le ballon dans le camp adverse, donne confiance à l’adversaire. La maîtrise du match n’est plus au rendez-vous. Nous procédons par à coups et répondons aux velléités offensives adverses. Nous payons nos occasions manquées.
Au lieu de mener 4 ou 5 à 0, nous sommes sous le coup d’une possible réduction du score en cas de défaillance. Heureusement, malgré quelques pertes de balles dans des secteurs clés, nous nous mettons minables pour conserver notre avantage et notre cage inviolée. La fin de la rencontre est sifflée.

Le jeu et les joueurs :

Homme du match : Lounès

Grosse prestation de notre Loulou. il a parfaitement orchestré le jeu de l’équipe en proposant et en offrant des solutions à l’équipe. A la fois détonateur et dépositaire de notre jeu, il a su allier efficacité et virtuosité dans ses prises de balle toujours dans le bon tempo.

Mention particulière : Max

Sur sa lancée de ses dernières prestations, Max, malgré quelques pertes de balle, n’a pas cessé de provoquer le danger. Toujours en mouvement et mettant de l’impact dans le jeu, il a été justement récompensé par un super but propre aux attaquants en confiance.

Mention particulière : Samir

Malgré une cuisse douloureuse, notre bison a une nouvelle fois montré une présence dans le jeu. Auteur de l’ouverture du score, sa prestation a fait état d’un joli senti footballistique, qui nous a permis de créer des décalages et conserver en terre ennemi un ballon si précieux.

Bravo à tous les joueurs pour cette partie ô combien importante dans la quête du Graal. L’équipe s’est montrée cohérente dans sa faculté à défendre ensemble et à proposer du jeu. Dommage que nous n’ayons pas concrétiser davantage nos opportunités.
La fin de match aurait été tout autre et se serait rapprochée de celle conclut face à BNP. Dans quinze jours, nous  recevrons SCPO pour ce qui constituera le choc de la prochaine journée de championnat. Nous comptons sur vous, votre sérieux et votre présence pour préparer de la meilleur des manières les prochaines échéances. Bon dimanche et à mardi.

9 comments on “Un nul et une victoire

  1. kingofocbm

    Je rajouterais une mention :
    Un homme dans le match : Philippe.
    Il a crié, il a hurlé, il a commenté toutes les actions, il a saoulé tout le monde.
    Mais positionné devant la défense, il faut reconnaître qu’il a fait un gros match.
    Philippe, c’est un passionné.

  2. Encore désolé pour le côté aboyeur ;(

  3. je te l’ai dis pendant que tu avait fais un gros match phiphi.
    Grosse prestation du jumelage entre van bommel/ jorge costa.

  4. kingofocbm

    On est habitué… T’inquiète…
    Le plus important, la victoire !

  5. chamak

    Philippe je demande le remboursement de ma consultation car j’ai encore consulter mon psy tu m’as fait mal à la tête mdr je te kiffe quand même lol

  6. kingofocbm

    t’inquiete Ismael, prochain match, j’amène les aspirines….ou les boules quies !

  7. SamlePirate

    Bravo les gars pour cette nouvelle série, continuons dans cette ambiance et bonne humeur. Bravo à Lounes et PhiPhi pour leurs grosses prestations même si tout le collectif est à l’honneur titulaires remplaçants dirigeants ne font qu’un.

  8. Sisi on continue comme ça !!! Prochain match contre Scpo on garde nos habitudes ( La victoire) . Bravo à vous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :