Compte-rendus

Trop de déchets et une patience en berne font mauvais ménage !

P2170601Retour sur le choc du weekend mettant aux prises deux équipes en course pour la montée (Photos en ligne).

Equipe réserve :

Défaite : 2 – 0

En attente d’un compte rendu de Didier ou d’Alain, voici mon ressenti de la première mi-temps en officiant en tant que juge de touche.
Face à une équipe très technique (surtout au milieu), notre entrée en matière est correcte. Nous faisons preuve de solidité. Néanmoins, un manque de disponibilité pour ressortir le ballon et proposer du jeu est criant. Il en résulte une perte du cuir rapide au profit d’un adversaire qui pose le jeu et prend les commandes du match. Dommage, car nous avons à quelques moments fait preuve d’audace en transperçant les lignes via Alex. Les coups de boutoir de Xavier et Juju ne donnent rien. Il manque dans les derniers mètres cette justesse qui fait la différence.

La deuxième mi-temps me sera relatée par le Président et Alain qui m’indiquent que nous avons vendangé énormément d’occasions. Notre adversaire ne nous pardonnera pas cette carence. Il inscrira un premier but sur coup franc et un second quelques minutes plus tard. Un sentiment de frustration est présent au sein de l’équipe au coup de sifflet final. En effet, ce match à notre portée aurait du être gagné à la vue des situations de buts manquées. Un mal bien de chez nous, qu’il faudra dans les échéances à venir, gommer.

Equipe première

Match nul 1 – 1

Sur le papier et à la vue du classement, ce match s’annonçait comme le choc de cette journée de championnat. C’est sur qu’on n’a pas été déçu vu les événements observés pendant la partie.
Le contexte était pourtant très clair. Pour SCPO, il s’agissait de leur dernière carte pour revenir dans le coup pour la montée en DH. Pour nous, il fallait écarter notre adversaire et le distancer définitivement dans la course au titre. Il fallait surtout ne pas perdre.
Les consignes d’avant match sont claires : effectuer une grosse entame de match, mettre beaucoup d’intensité sur le porteur, multiplier les prises à deux sur leurs individualités et proposer du jeu en variant verticalité et respirations latérales.
Je précise que ce match se jouera sur des détails : ne pas faire d’erreur, éviter les pertes de balles dans les zones clés et garder une cohésion dans l’animation générale de l’équipe.

Composition : Sangaré, Momo, Brahima, Olivier, Max, Gilles, Madi, Thomas, Lounès, Samir et Ismaël.

Sur le banc : Louis, Médi P. et Fifi.

Première mi-temps :

Nous effectuons une grosse entame de match. Nous quadrillons le terrain d’entrée et mettons beaucoup d’intensité dans le jeu. Notre adversaire subit les impacts et le jeu que nous déployons dans leur camp. Sur une action dans laquelle nous impulsons beaucoup d’énergie, Lounès ouvre le score d’une magnifique demi-volée sur laquelle le portier adverse se fait transpercer (1 – 0).
C’est le scénario idéal pour nous. Une ouverture du score rapide, un adversaire sous l’éteignoir, un plan de jeu qui fonctionne. Défensivement, nous sommes en place. Notre pressing qui accule SCPO nous permet de récupérer le ballon rapidement et proposer du jeu.

Pourtant, un fait de jeu va modifier le cours de la partie. En effet, sur une perte de balle dans nos 20 mètres et un placement déficient verra un attaquant adverse mettre le tableau d’affichage à parité (1 – 1).
Dans la continuité du but, une échauffourée s’en suit qui verra l’expulsion d’un joueur adverse. La partie reprendra après plusieurs minutes de palabres entre les deux équipes. Le jeu reprend avec une supériorité numérique en notre faveur.
Le jeu est haché et contrairement aux apparences, notre adversaire prend les commandes de la partie. Ses individualités offensives essaient tour à tour de nous faire des misères. Pour contrecarrer leurs offensives, nous concédons beaucoup de fautes, heureusement pour nous mal exploitées.
Je décide de sortir Madi, malmené dans la pièce de théâtre qui s’est joué juste après l’égalisation, pour faire redescendre la tension qui règne et permettre à l’équipe de regagner en sérénité.
Médi P. rentre et se signalera par coup franc joué comme on les aime. Malgré la partie de billard à l’intérieur des 16 mètres adverses, le ballon ne prendra pas le chemin escompté.
Le premier acte se conclut dans un climat tendu.

Les consignes de la mi-temps ont pour but de calmer les esprits qui s’échauffent. Entre ceux qui ne comprennent pas pourquoi on ne domine pas franchement un adversaire réduit à dix, et les autres qui cherchent à glaner de l’assurance, je m’évertues à poser le cadre de ce qui sera une 2e mi-temps réussie.
Premièrement, j’indique que nous devons reprendre le contrôle du jeu et ne pas laisser l’adversaire au volant du match.
Deuxièmement,  à la vue de la tournure de la rencontre, je précise que nous ne devons plus concéder d’erreurs dans les zones clés sous peine d’être à nouveau châtié .
Enfin, un message d’encouragement en vue d’aller chercher la victoire est clamé.

Deuxième mi-temps :

Louis est rentré à la place de Samir blessé. Nous reprenons la partie en mode combat. Nous laissons SCPO en infériorité numérique prendre le contrôle de la partie. Nous gagnons nos duels et faisons preuve de générosité dans l’effort.
Néanmoins, un manque de sérénité dans le jeu se fait sentir. Nous abusons du jeu vers l’avant au lieu de faire tourner la balle et proposer davantage sur la largeur. Nos attaques pourtant tranchantes à plusieurs reprises viennent buter sur arrière garde vigilante. En face, SCPO doté d’une ligne offensive aux qualités techniques indégnables, essaie de nous prendre à défaut et pousse. Un comble alors que nous possédons en notre sein un joueur supplémentaire. Nous ne rompons pas (ça me chagrine d’écrire ça à 11 contre 10 mais bon… je crois que je vais verser ma larme).

Heureusement, au milieu du second acte, un brin de folie s’empare de notre équipe. Pendant 8 minutes  – pas plus mais c’est déjà ça ;( – nous mettons le feu dans l’arrière garde adverse. Louis par quelques courses endiablées mettra à mal la cuirasse adverse. Ismaël bénéficie d’une occasion à l’entrée de la surface sans succès.
La plus belle est pour Lounès, qui sur un déboulé côté gauche, se présente face au portier adverse, l’élimine pour ensuite adresser une frappe pas assez appuyée, reprise in extremis sur la ligne par un défenseur de SCPO.
Dommage, l’adversaire pour le coup semble sonner, incapable de répondre à des attaques préparées. Après ces offensives, le soufflet retombera. Je rentre dix minutes à la place de Lounès pour amener de la hauteur sur coup de pied arrêté. Rien n’y fera, le partage des points sera notre maigre butin de la journée.

Le jeu et les joueurs :

Homme du match : Brahima
C’est simple. L’avant centre, on ne l’a pas vu. Il n’a pas existé. Brahima l’a explosé. Tranchant, dur et précis dans ses relances, Brahima a livré, face à un adversaire présenté avant le match comme une référence à son poste, un match monstrueux.

Mention complémentaire : Thomas
Gros match de notre capitaine. Précieux dans l’abattage mais aussi dans sa volonté de faire le jeu, Thomas a livré une partie complète et intéressante tant sur le plan défensif qu’offensif.

Honorable mention : Max
Positionné à gauche de notre défense, Max a effectué un match exceptionnel. Jamais pris à défaut dans la profondeur, ne cédant pas un pouce de terrain face aux playmobiles adverses, notre platoche local a fait plus que du dépannage.

C’est dommage. Le match était idéalement bien lancé. Une égalisation bêtement concédée et largement évitable. Un taux de testostérone trop élevé, viendra alourdir le climat de ce match de haut de tableau. Nous avons été inhibés par les événements, et avons beaucoup trop subi. Il fallait tenir le cuir, le faire courir et placer des banderilles bien senties. Nous avons abusé de la verticalité et fait preuve d’une précipitation excessive.
Pour ma part, je nourris quelques regrets personnels dans la gestion du match et des changements opérés.

Je vous tire néanmoins un coup de chapeau pour avoir su ne pas perdre ce match et rester dans la course au titre.
Un championnat, ce n’est pas un sprint, c’est une course de fond dans laquelle chaque protagoniste doit gérer au mieux ses temps forts et ses temps faibles. J’ai l’intime conviction que ce sont deux bons points de gagner.
Chez nos opposants, la déception était palpable. A moins d’un concours de circonstance, pour eux les dés sont jetés. Il ne tient qu’à nous lors de nos prochaines échéances de ne pas les relancer.

Attention, il reste cinq matchs. Pour reprendre notre marche en avant, il est impératif de gagner notre match en retard le 18 avril prochain.
Nous comptons sur vous lors des deux prochaines semaines pour venir à l’entraînement afin de garder le rythme et de procéder aux ajustements nécessaires en vu de notre prochain match.

Bon dimanche. A mardi.

2 comments on “Trop de déchets et une patience en berne font mauvais ménage !

  1. kingofocbm

    Pour ma part, je suis déçu de ce match…
    Nous avons fait une super entame , mais aprés, nous avons reculé.
    L’égalisation suivi de l’altercation du quart d’heure de jeu nous ont paralysé.
    Nous avons eu peur de l’enjeu et nous avons déjoué face à une équipe réduite à dix qui a joué son va tout.
    Comme je le dis souvent dans mon métier,  » la peur n’évite pas le danger « .
    Arrêtons d’avoir peur, allons de l’avant et mettons de l’intensité dans nos actions..
    Nous devons être acteurs de notre destin et non pas spectateurs.

  2. SamlePirate

    Pour moi, c’est un vrai bon match nul qui nous permet d’avoir une marge supplémentaire sur Gaziers en cas de victoire contre asptt. Maintenant, il faut assumer notre rôle de leader et Dje à raison, nous devons tout casser sur la dernière ligne droite.

    Nous avons un très bon groupe et un collectif supérieur aux autres équipes lorsque l’on met la pression sur notre adversaire. Du bord de touche, j’ai vu notre milieu prendre le dessus petit à petit sur les petit manieurs de ballon de scpo :-). Et que dire de notre défense impériale, encore une fois nous faisons un cadeau…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :