Compte-rendus

Deux belles victoires !

P2200121Ce weekend du 1er mai était marqué par nos retrouvailles avec ASPPT Cergy, équipe que nous avions battu en équipe réserve et en première il y a quinze jours (photos en ligne).

Equipe réserve :

Victoire 4 – 1

Compo : Kader, Victor, Marc Edem, Gino, Marco, Jean Phi, Alex G, Samir M, Lounes, Sidi, et Xavier.

Prêt en cas de pépins : La prune

L’objectif de fin de saison est de faire carton plein sur les 4 derniers matches. Malgré le remaniement de l’équipe par rapport au dernier match (8 joueurs différents dans le 11 de départ), l’APSAP affiche une ambition claire de victoire. Marc Edem, capitaine du jour, l’annonce également dans son discours d’avant match : il n’y avait plus qu’à le prouver !

Première mi-temps :

D’entrée, l’APSAP annonce la couleur : sur l’engagement un beau mouvement collectif voit Xavier, lancé en profondeur, remettre le ballon au centre pour Sidi qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Certainement le but le plus rapide de l’ASPAP en tout cas sur les 5 dernières saisons. Le 7-0 en tête et ce but rapide n’auront pas un effet positif sur le jeu de l’APSAP. En effet la réserve perd son football fait de possession de balle et d’actions placées qui partent de la ligne de défense. En réponse à un adversaire qui pratique un jeu stéréotypé de « kick and rush » avec un milieu accrocheur, L’APSAP abuse des longs ballons. Tout ceci donne un match décousu et pas très agréable ni à jouer ni à regarder. L’APSAP en récupérant le ballon assez haut et grâce à un trio Sidi, Lounes, Xavier inspiré arrive cependant à placer des banderilles. Sur l’une d’elle, Sidi, suite à un enchaînement technique dont il a le secret subit un « o-soto-gari » à 20 m du but environ. Lounes ne se fait pas prier et double la mise. Malgré ce break le jeu de l’APSAP ne s’améliore pas et l’équipe ne montre pas la sérénité qu’elle devrait tirer autant de la différence de niveau technique que de l’écart au tableau d’affichage. L’équipe concède des fautes dans ces 30 derniers mètres et sur l’une d’elle, notamment à cause d’un mur à 3 qui met trop longtemps à se placer, l’adversaire revient au score… Ce but galvanise l’adversaire et agace l’APSAP qui a du mal à retrouver de la sérénité. La mi-temps arrive à point nommé.

Didier calme ses troupes et demande de poser le pied sur le ballon et d’imposer notre style de jeu. L’objectif de la 2e mi-temps sera donc de faire tourner la balle et de gagner cette mi-temps sans prendre de but.

Deuxième mi-temps :

L’APSAP arrive à poser son jeu et même si nous jouons plus bas avec un adversaire qui pousse, nous affichons une sérénité et une maîtrise retrouvées. L’APSAP joue à sa main et Lounes, qui a ajusté la mire en première mi-temps, commence à pilonner le gardien adverse. Une fois de plus sur une action collective bien menée, Sidi fixe la défense centrale avant de décaler Xavier qui se retrouve seul face au gardien mais préfère effacer ce dernier en glissant le ballon à Lounes qui n’a plus qu’à le pousser au fond du but vide. Le travail de sape paie enfin. L’adversaire est sonné et tente de sortir des cordes en plantant qqs attaques sur lesquelles l’APSAP aura qqs sueurs froides, mais Kader et sa défense veille au grain. Lounes encore lui et toujours servi par Xavier après une chevanchée d’Alex inscrit le 4e but. 4-1, le score reflète mieux la différence de niveau entre les 2 équipes.

Il reste 3 matches de championnat. L’objectif est de glaner 12 points !

L’homme du match : Lounes qui a cadré 100% de ses frappes en seconde mi temps et marqué 3 buts bien aidé par Sidi et surtout Xavier auteur de 3 passes décisives !

Mentions spéciales : A Marc Edem qui, replacé dans l’axe et capitaine du jour a assumé ses 2 rôles avec brio bien accompagné par Gino… Et aussi à Xavier qui, en manque de réussite, a su faire briller ses partenaires.

Le geste du match : A bout de souffle en fin de match, Marco réalise un magnifique tacle par derrière (travaillé à l’entraînement…) qui aurait sans doute mérité un rouge… Mais c’était sans compter sur l’arbitre qui ne lui fera même pas une remontrance!

Equipe première

Victoire 3 – 0

Ce match revêtais d’une importance primordiale pour le gain du championnat. Il fallait dominer à nouveau un adversaire châtié quinze jours auparavant, et garder à distance nos poursuivants. Le moins que l’on puisse dire est que notre hôte du jour était venu avec des intentions de revanche, et une soif de vaincre. Le déroulement de la rencontre a fortement corroboré ces velléités. Quant  à nous, nous devions nous replonger dans la compétition en affichant un meilleur visage surtout dans la cohésion du groupe. J’insistais pendant la causerie d’avant match donc sur l’état d’esprit à afficher (pas de blablas, ni  scènes de ménage durant la rencontre).

Tactiquement, nous démarrions avec notre traditionnel 4-4-2 en losange pour fixer la défense adverse, et densifier notre milieu de terrain en partie basse de notre organisation. Enfin, des indications sur la densité, la rigueur à observer lors de la rencontre, étaient prodiguées.

Composition : Sangaré, Momo, Brahima, Olivier, David, Gilles, Miguel, Mike, Madi, Samir et Max.

Sur le banc : Médi P., Ismaël et Fifi.

Première mi-temps :

La partie démarre tambour battant. Sur l’engagement et comme décidé durant la causerie d’avant-match, Samir engage pour Madi, ce dernier sert un caviar par dessus la défense, pour Max excellent partie dans le dos de son vis à vis. Il se présente devant le gardien adverse, fixe et croise sa frappe qui s’écrase sur le montant droit du gardien d’ASPTT. Énorme occasion dès l’entame du match.
Dommage tout était parfait, engagement, appel, ouverture et même la frappe. C’est de la faute à pas de chance. ASPTT Cergy n’est pas impressionné et prend les commandes du jeu. Leur milieu monopolise la balle et essaie de trouver dans la profondeur des attaquants, bien gardés par notre défense attentive. Alors que le match se poursuit sur un bon rythme, nous perdons Momo, gêné par son adducteur. Médi Poker le supplée et rentre au milieu. Miguel redescend à droite.
Notre adversaire taquine bien le ballon. Quant à nous, nous avons du mal à enchaîner les passes au milieu. Par contre, dès que le cuir arrive dans les pieds de Max, attention ça envoie. A chaque prise de balle, il met à mal l’équipe adverse. Prise de balle dans le bon tempo, accélération, passe bien ajusté (c’est nouveau ça 😉 bravo), tout y passe. C’est dans les derniers mètres que le bas blesse. Notre adversaire ne se mettra sous la dent qu’une frappe sur un décalage côté gauche de notre défense, qui sera mal exploité (tir mal cadré). Leurs incursions dans nos vingt cinq mètres se solderont à chaque fois par un échec, faisant face à la solidité de notre bloc. Malgré nos difficultés à enchaîner nous nous énervons pas. Nous faisons le dos rond et mettons de l’application dans nos transmissions.
Quelques décalages s’opèrent notamment en faveur de Miguel qui arrive aux abords de la surface qui centre instantanément sans trouver preneur. Madi, aussi, est servi à l’entrée des seize mètres. Au lieu de provoquer il adresse un centre mal ajusté.
Pas grave, nous continuons notre labeur. Sur un corner bien tiré par Madi, Samir manque sa tête, seul aux six mètres. Nouvelle énorme occasion.
Enfin, sur une nouvelle opportunité Max est servi aux vingt mètres. Gilles s’engage dans son dos pour une action comme je les affectionne (et souvent travaillée à l’entraînement). Notre artilleur choisira l’option frappe au lieu de glisser à notre mobylette qui se serait présenté seul dans la surface. Dommage. C’était bien joué de la part de Gilles, sorti de son losange pour apporter un plus offensif.
La mi-temps s’achève sur un sentiment de frustration quant à la non ouverture du score et à notre montée en puissance après un début de match timoré.

La mi-temps nous permet d’effectuer quelques ajustements côté placement. David étant chargé de s’occuper du N°8 adverse et de stopper ces incursions sur le côté. J’insiste sur la nécessité de redonner du corps et de la compacité à notre équipe (merci Jean-Phi). Je loue également les qualités de solidarité et de patience mises en oeuvre durant le premier acte.
Ces mêmes ingrédients qu’il faudra répéter pour décanter la partie lors du second. Enfin, notre adversaire jouant à trois derrière, je préconise davantage d’applications sur les remises, les échanges entre partenaires, et met en exergue une meilleure exploitation de nos incursions sur les côtés : application et provocation (dribble, une deux, centre correctement ajusté), en vue de les prendre à revers.

Deuxième mi-temps

Nous débutons le second acte mieux disposé sur le plan tactique. Nous quadrillons le terrain de façon plus harmonieuse. Notre domination s’installe dans les débats. Physiquement d’abord, puis techniquement, notre équipe trouve des respirations intéressantes pour piquer notre adversaire. De nouveaux décalages s’opèrent sur les côtés adverses friables.
Ismaël, rentre à la place de Mike averti, pour apporter davantage de percussion à notre attaque. On va être servi rapidement.
Bien lancé côté droit, Ismaël adresse un centre tendu aux six mètres, mal négocié par la défense adverse. Samir en embuscade, catapulte du gauche le cuir dans la lucarne (1 – 0). Là j’exulte. La tension du match aidant, j’explose en compagnie des supporters alentours.
Notre pression se faisant plus insistante, celle-ci étant justement récompensée. Suite à l’ouverture du score, le match s’emballe encore plus. ASPTT Cergy cherche à revenir de suite.
Chacun place ses attaques et cherche à  faire mal. Nous cherchons le KO. Eux cherchent à revenir dans la partie. Cela donne des duels disputés. Sur l’un d’eux, David rappel au N°8 adverse sur un contact appuyé, qui semble avoir l’habitude de faire la loi, qu’il a trouvé plus fort que lui. Celui-ci semble énervé de ne pas peser autant qu’en première période, limité par quelqu’un de plus doté que lui sur le plan athlétique. Cette passe d’armes aura son influence dans le cours du match (lire plus bas).
Un nouveau fait va changer le cours du jeu. Médi P., se fera exclure suite à un tacle appuyé. Pas sûr que l’arbitre lui donne ce deuxième carton jaune, s’il avait en mémoire celui qu’il avait distillé en première mi-temps. Bien sûr notre adversaire se chargeant de lui rafraîchir la mémoire. C’est donc à dix que nous tentons de préserver notre avantage. ASPTT Cergy pousse.
Nous les contenons et ne concédons pas d’occasions de but, juste des coups francs dangereux aux vingt mètres. Mal négociés, nous pouvons respirer bien aidé par les multiples interventions de Gilles et des collègues qui multiplient les courses, les prises à deux pour interrompre la progression adverse.
A ce petit jeu que nous affectionnons, nous nous permettons des percées intéressantes en terre ennemi via Max, Samir et Ismaël.
A un quart d’heure du terme de la rencontre, je supplée Madi touché à l’adducteur. De suite nous bénéficions d’un coup franc à 20 mètres des buts adverses. David se charge d’appliquer la sentence. D’une frappe appuyé à ras de terre, il ouvre son compteur but et nous donne de l’air au tableau d’affichage (2 – 0). Ce but nous libère encore plus dans le jeu.
Positionnés bas, et bien resserrés, nous faisons oeuvre commune face aux assauts de nos adversaires. Nous récupérons le cuir assez aisément, et parvenons même à manœuvrer le jeu de belle manière. Récupérations, prises à deux, transmissions correctement exécutées et nous nous autorisons quelques percussions. Sur l’une d’elle, suite à une récupération de Gilles (encore une, on ne les compte plus), il transmet dans l’espace ; Ismaël fil au but. Il arme et fusille le portier adverse d’une frappe limpide croisée (3 – 0).
C’est l’euphorie. A dix nous marquons deux buts et gérons le match comme jamais. La fin du match est aisée. Nous contenons, faisons circuler aisément la balle et défendons soudés et unis.
Cette fin de partie aurait pu se dérouler sans tracas avant que le coach adverse rentre dans les arrêts de jeu pour en venir aux mains avec David.
Cette incursion en plein match fait chavirer la rencontre dans un imbroglio dans lequel spectateurs adverses, supportrice… souhaitent en découdre. Brahima, souhaitant protéger David d’un éventuel mauvais coup se porte à hauteur du N°8 (auteur comme David d’un match engagé et nourri sur le plan de la rhétorique : insultes, chambrages), lui assène un coup devant son comportement agressif. Il s’ensuit une  période où nous essayons d’éviter l’incident qui dégénère.
La tension retombant, l’arbitre distille deux cartons rouges (l’un pour l’adversaire, l’autre pour Brahima). Suite à cette embrouille, la fin de la partie est sifflée. Nous regagnons les vestiaires, ravis pour la victoire mais décontenancés par une attitude agressive et non justifiée de l’entraîneur adverse.

Le jeu et les joueurs

Félicitations à tous les acteurs de la rencontre pour cette partie qui restera un moment fort de la saison en terme de solidarité, de don de soi et de dépassement.
Malgré un début timide, nous avons réussi à nous procurer de belles occasions, à progresser durant la rencontre pour atteindre un niveau de jeu et d’intensité à dix excellent.
Bravo à tous et merci à nos vrais supporters de nous avoir soutenus et ce de façon indéfectible. Aussi, je voulais revenir sur la notion de groupe. Ce match, cette performance collective a mis en valeur un ensemble qui vit bien, une homogénéité sur le terrain. Ce sont ces qualités qu’il va falloir ériger lors de nos trois dernières rencontres.

2 Hommes du match :

Max :
Énorme. Tu as fait un sans faute. Il ne manque que le but pour qualifier ta prestation de match parfait. A chaque prise de balle, tu as été dangereux et effectué à chaque fois le bon choix. Ta qualité de passe m’a surpris. Aucun déchet. Je suis fier de toi et de ce que tu as réalisé ce samedi. Il faut continuer et réitérer cette prestation.

Gilles :
Gigantesque. J’use de superlatif pour baptiser ta prestation tant elle a été impressionnante à admirer. Je suis jaloux devant celle-ci, car elle allie à la fois un travail titanesque (encore un superlatif) à la récupération mais aussi un dépassement de fonction sur le plan offensif impressionnant. Jouant au même poste que toi, je te tire mon chapeau devant une prestation admirable. Inutile d’ajouter qu’à bientôt 49 ans, tu restes une référence à ce poste et l’équipe peut voir en toi un parfait exemple de longévité, de sérieux et de compétitivité.

Citations particulières

Tous les joueurs sans exception :

Sangaré : 
Sérieux, calme et appliqué, Sangaré a négocié tous les points chauds de la rencontre : les quelques coups francs adverses (mal négociés), les sorties aériennes à bon escient. A cela, il a aussi adressé d’excellentes relances à nos joueurs, leur permettant de relancer dans de bonnes conditions. Et bien entendu, cette assurance qui transpire et contamine les autres qui fait qu’il peut ou presque rien nous arriver. Merci.

Momo : 
Malheureusement sorti trop tôt pour participer au banquet, il avait néanmoins très bien démarré son match. Toujours aussi précieux lorsque il s’agit d’analyser et de prodiguer des conseils en matière de coaching. Merci.

Brahima : 
Grosse prestation de notre « Dessailly » local. Tranchant, imperturbable et imprenable. Brahima a remporté tous ses duels et offert une prestation XXL durant cette rencontre. Dommage qu’il soit injustement expulser suite à une provocation adverse. Comme je te l’ai dit, nous ne t’en voulons pas. Tu as agi pour protéger David. En ce sens, ton geste est compréhensible. j’espère que tu te contiendras la prochaine fois. En tout cas saches, que tu as assez fait, assez démontré cette saison tes qualités de joueur hors norme, assez mis en évidence tes qualités humaines. Même si tu ne joues plus de la saison, tu es et resteras un homme de base de notre succès.

Olivier :
Capitaine et guide de notre équipe, Olivier a parfaitement géré et surfé sur les événements du match. Il a ainsi été aussi à l’aise sur le plan défensif que dans ses relances. Se permettant à l’image d’un Gilles, une percée intéressante en seconde période. Bravo pour cette excellente prestation.

David :
De retour après une brève incursion dans le monde du théâtre et du showbusiness parisien, David a livré une prestation solide sur son côté. Jamais pris à défaut, il a haussé encore son niveau en seconde mi-temps face à un adversaire qui l’a stimulé sur le plan de l’explication athlétique. Et ça David il aime. Il jubile de ces affrontements. Encore une fois sorti vainqueur de ce duel, David a passablement énervé le coach adverse qui visiblement en voulant s’attaquer à lui, ne se souciait pas du mal qu’il allait causer.
De plus, notre homme a marqué son premier but au meilleur moment, synonyme pour nous de respiration au tableau d’affichage. En tout cas félicitations pour ton retour, ton assurance et ton expérience dans ces moments de tension.

Miguel :
Positionné au milieu de terrain en début de rencontre, Miguel a du revenir à son poste habituel pour remplacer Momo blessé. Nullement gêné par ce repositionnement, il a assuré son job sur le plan défensif en ne concédant rien à  son adversaire, mais a également profité des espaces dans les couloirs pour apporter le surnombre et jouer des situations de jeu intéressantes. Cette activité incessante n’a pas été de suite récompensée mais a crée des brèches dans la cuirasse adverse, comme celle qui amène le premier but où tu sers impeccablement Ismaël.

Médi Poker :
Enfin une belle rentrée de Médi. Voilà ce que j’appelle une prestation aboutie. Des passes assurées. Une prise d’initiative intéressante dans le jeu. Des tentatives de frappes. C’est ça le type de figuration que j’escomptais de ta part. En plus tu y as ajouté un esprit de sacrifice dans le travail défensif. Ton exclusion est sévère et résulte d’un oubli de l’arbitre de t’avoir infligé un premier avertissement en première période. Tu as fais état de ta qualité footballistique et réalisé des décalages intéressants. Cela récompense ton travail, ta patience  à l’entraînement où tu demeures un des plus présents. Bravo 😉

Mike :
Gros match de notre couteau suisse. Hauteur d’un harcèlement continu sur les adversaires, Mike a récupéré de nombreux ballons et contribué à l’équilibre de notre milieu. Second match depuis son retour, Mike monte en puissance pour devenir un acteur majeur de cette fin de saison. Bien joué mon petit ;).

Madi :
Super match de Madi. A chaque fois que le jeu passait par tes pieds il s’est passé quelque chose : un décalage, un drible, une ouverture bien dosé. En plus, tu as ajouté le calme à ta performance, et géré ta frustration. C’est bien. Il faut continuer dans ce sens pour faire culminer ton niveau de jeu encore plus haut.

Samir :
Salvateur une nouvelle fois, Samir a inscrit un nouveau but libérateur qui nous permet de décanter le match. A cela tu y a ajouté les ingrédients habituels que sont le jeu dos au but, des remises bien senties et un poids offensif déterminant. Merci pour ton gros match.

Ismaël :
Raillé pour sa prestation contre le même adversaire en équipe réserve il y a quinze jours, Ismaël a fait taire les critiques. Revenu à un niveau athlétique lui permettant d’exprimer ses qualités, sa rentrée a été déterminante dans notre succès. D’abord, précis dans ses prises de balle, dur à prendre pour la défense adverse, il a multiplié les  courses pour s’offrir un déboulé côté droit et adressé un centre  fort devant le but qui permettra l’ouverture du score. Sur le second but, c’est lui qui se fait découper aux vingt mètres. Sur le troisième, il fait le bon appel, et servi par Gilles, il exécute magistralement le portier adverse. Que dire. Bah, je dis bravo. Merci pour ta performance XXL.

Enfin, l’ensemble des joueurs qui composent ce groupe sont de bons footballeurs mais pas seulement. Ce sont également des hommes sur lesquelles je n’ai aucun doute sur leur mentalité, leur solidarité. Ismaël, Mike… par exemple en font partie. Une équipe c’est aussi savoir s’entourer de joueurs d’une mentalité exemplaire, indéfectible dans leur soutien et mentalement irréprochable (je vous assure dans ce groupe il y en a plein et c’est bon de le savoir et c’est une chance de les avoir). Pour tout cela un grand merci. Attention ce n’est pas fini. Mardi, il y a entraînement et jeudi aussi. Il faut garder le rythme et s’entraîner régulièrement pour entretenir la mécanique et la dynamique. Bon dimanche.

Carton rouge

Le coach adverse :
Parce que je sais qu’il me lit, je vais lui adresser mes remarques et ce de façon polis.

Tout d’abord, dans un contexte tendu, je déplore son attitude par son entrée sur le terrain pour en découdre avec un de nos joueurs. Ensuite, pendant l’échauffourée, son appel en direction du N°8, pour venir frapper David, est inexcusable et honteux pour un dirigeant. Si j’avais fait part de cela à notre joueur, qu’en aurait-il-été ?
Il se dit victime de chambrages et d’insultes. Ceux-ci sont uniquement restés sur le terrain entre deux adversaires sous tension. Il y a je crois un arbitre pour gérer les débats et canaliser ce type de comportements.
Ayant une certaine expérience, vous devez savoir que les joutes verbales sont toujours présentes dans le football et restent bien souvent et heureusement sur le terrain. Vous avez manqué de discernement et avez pété les plombs au risque de mettre en danger vos joueurs, supporters et même supportrice. Votre salut a résidé dans le fait que vous soyez tombé sur une équipe « gentille », pas violente et possédant en son sein des éléments canalisateurs.

Dans certains clubs où je suis passé (Aubervilliers, Saint-Denis) et Aulnay-sous-Bois où j’ai officié en tant que coach, vous auriez été pris dans un contexte (de grandes violences) qui vous et nous aurait été impossible à maîtriser.

Enfin, je tiens à vous dire que vous possédez une belle équipe, composé de très bons jeunes capable dans les années à venir et à condition d’être bien entourés, de faire très bonne figure dans ce championnat. Malgré ce qui nous a opposé je vous souhaite une bonne continuation.

7 comments on “Deux belles victoires !

  1. SamlePirate

    Bravo à tous pour cette nouvelle victoire!! Sans oublier :
    Fifi : tout fraîchement revenu de vacances, pas beaucoup de nuit de sommeil, blessé, tu as malgré tout été dur sur l’homme, maîtrise au milieu de terrain techniquement et tactiquement, tu as su nous apporter un plus indéniable à 10-11 sur le 20 dernières minutes. Chapeau bas:-)

  2. On approche du but , mais les derniers mètres sont souvent les plus difficiles. On doit continuer, encore 2 victoires les gars.

    Petit mot sur le coach, même s’il minimise souvent son impact sur nos performances lors des matchs, son travail débute dès le mardi, il sait nous motiver, nous mettre en condition. Sa hargne et son envie de vaincre nous permettent de jouer les premiers rôles dans ce championnat.

    Bravo à toi aussi FiFi (Auteur encore une fois d’une bonne rentrée). #icicestlapsap

  3. Félicitations à l’équipe réserve. Pour ma part, je tiens à souligner les performances de Sidi, Lounès et Xavier. Vous avez été épatants. Un bravo également à Marc Edem qui n’arrête plus de progresser. Depuis son passage dans l’axe, il montre une autorité nouvelle, et qui semble lui convenir un gant. Continues dans ce sens mon grand. Enfin, merci à Victor d’avoir joué plus d’une heure blessé. Un match héroïque en somme. Encore bravo 🙂

  4. Bravo a tous les gars-). Il faut bien preparer ADP maintenant. Rdv aux entraînements pour finir le taf.

  5. kingofocbm

    Félicitations pour ces deux victoires où nous avons fait valoir notre grande solidarité.
    Je tiens également à féliciter cette belle équipe de Cergy qui compte dans ses rangs des joueurs de qualité qui proposent un beau football.
    Dommage qu’ils soient dirigés par un tel entraîneur.
    Celui-ci se prend pour un voyou et joue les « beau mecs » (de 60 ans de surcroît) en pénétrant sur le terrain pour intimider ou en découdre avec les joueurs.
    Si, comme tu le dis Philippe, ce triste individu consulte notre site, je l’exhorte par le présent post à rester à la place qui est censée être la sienne : un éducateur et non pas un chiffon (le mot est approprié) qui vient faire dégénérer les matchs.

    Ultima verba : le compte à rebours est toujours en marche, il nous reste trois matchs soit 270 minutes. Nous devons toutes les jouer à fond.

  6. SamlePirate

    Formidable moment de divertissement avec cette belle histoire d’un jour compte de façon humoristique…

    Merci pour l’artiste qui a fait ça (je dirai encore une fois La Prune?) il est encore présent l’homme du match le vrai 🙂

  7. kingofocbm

    Super sympa ton roman photo , La Prune.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :