Actualités

Une victoire tirée par les cheveux !

Retour sur le match de Coupe de France de samedi dernier dans lequel nous étions opposés face à une bonne équipe de DHR entreprise.

Victoire 2 – 1

Compo : Sangaré, Miguel, Brahima, David, Fred, Gilles, Thomas, Samir, Mathieu, Ismaël et Emile.

Sur le banc : Mike, Xavier et Will

1ère mi-temps :

Notre entrée en matière est laborieuse. Nous balbutions notre football. Quant à notre adversaire, il joue crânement sa chance et s’évertue à produire du jeu. En ce qui nous concerne, dès lors que l’on joue simple, mettons du rythme et de l’application, les occasions arrivent. Un premier face à face de Mathieu est remporté par le portier des postiers. Cette occasion est suivie par l’ouverture du score d’Ismaël, après que le gardien eut stoppé la tentative d’Emile, bien servi dans le dos de la défense. Ismaël s’appliquant pour conclure un ballon qui lui arrive dans les pieds (1 – 0).
ASPTT Cergy ne s’en laisse pas compter et profite d’une bévue à droite pour créer le danger. Nos déficiences dans le placement et en terme d’implication se font ressentir. La preuve avec deux déboulés plein axe qui mettent en valeur leurs mobylettes, heureusement bien stoppées par notre axe central en état d’alerte. Quelques tirs imprécis viennent gonfler les stats de notre opposant.
A notre actif, quelques actions joliment amenées lorsqu’elles sont teintées de sobriété et rapidement exécutées, comme celle qui permet à Emile de s’illustrer en marquant un second but injustement invalidé pour un hors jeu qui semble inexistant.

A la pause je fais le constat suivant : soit les têtes dégonflent et on se met à jouer, soit nous risquons de remettre dans le match une équipe clairement venu créer un exploit. Pour ce faire, je demande d’augmenter l’intensité du match en mettant davantage de vitesse dans le jeu, de serrer le marquage (éviter les démarrages des 103 SP* adverses) et conclure nos offensives.

2e mi-temps :

Nous démarrons le second acte pied au plancher. Le rythme est clairement monté. Les effets se font de suite ressentir. ASPTT Cergy subit. Notre domination s’amplifie même avec l’entrée des nos remplaçants. Xavier rentre au cœur du jeu à la place de Thomas et Will supplée Ismaël. Mike les suit peu de temps après en remplaçant Emile. Nous marquons un deuxième but de tout beauté suite à divers échanges simples, rapides qui voient un centre tendu entre le gardien et le point de penalty, repris instantanément par Mathieu (2 – 0). Le match semble plié. Les situations dangereuses sont nombreuses. Notre adversaire est contenu avec facilité par notre bloc concentré.
Alors que l’on pouvait croire à un épilogue fructueux en buts en notre faveur, le match va se corser. En effet, profitant d’une erreur de main de Notre Sangaré, blessé à la main, les visiteurs réduisent le score (2 – 1). Galvanisés, nos adversaires poussent. Nous les contenons sans mal et trouvons des failles sans pouvoir faire le break. La partie aurait pu basculer lors d’un coup franc mal joué de  notre part. En effet, au lieu de monter le bloc défensif à l’entrée de la surface, nous nous recroquevillons dans nos six mètres. ASPTT Cergy frappe un coup franc plein axe qui masque notre portier, et finit par se loger dans notre cage. Heureusement, l’arbitre siffle une faute adverse qui nous permet de terminer le match sur une victoire étriquée sur le plan comptable.

Le jeu et les joueurs :

Nous avons clairement joué sur un mode alternatif ce weekend. Nous avons tour à tour produit de belles séquences mais également offert un visage moins reluisant. Un marquage lâche, des approximations techniques ont ponctué notre prestation. Cela aurait pu avoir des conséquences moins heureuses.
Au lieu de profiter de notre période de domination pour marquer et creuser le score, nous  avons fait preuve de suffisance. La preuve : à la fin du match les jeunes joueurs d’ASPTT Cergy, à juste titre, ont le sentiment qu’ils auraient pu mieux faire, nous battre pourquoi pas, s’ils avaient égalisé. Cela explique les quelques tensions aperçus en fin de match et au retour au vestiaire.
Si nous avions marqué et par la même occasion accentué les différences athlétiques, techniques notamment entrevues lors de la deuxième mi-temps, la fin du match aurait été tout autre.
Pas un bruit, pas un mot plus haut que l’autre. Nos visiteurs nous auraient davantage respecté et seraient retournés tête basse au vestiaire avec le sentiment qu’il existe une différence réelle entre les deux équipes. Il n’en a rien été.
Voilà la différence ténue entre une victoire claire et sans bavure et une victoire tirée au couteau. A réfléchir donc…

A demain

*103 SP : cyclomoteur Peugeot 50 cm3 dans les années 80 qui se caractérisait par une très bonne accélération.

5 comments on “Une victoire tirée par les cheveux !

  1. On va retenir la victoire alors.L’important est d’avoir enfin marqué nos premiers buts pour donner confiance à nos attaquants et d’avoir passé ce premier tour de coupe nationale.
    Phil, je t’aurai fumé avec mon 51 Magnum MBK.hihi.

  2. kingofocbm

    Bravo les gars …
    En coupe, le plus important est la victoire…
    Et nous venons de débloquer notre compteur but.
    Quant à vos mobs trafiquées, sachez que je vous éclate sans problème au démarrage avec mon Honda Dax, un engin classieux que j’utilise encore aujourd’hui à Nice.

  3. Si on doit de nouveau se rencontrer, je fais « kiter » tous les 103 et la ça va fumer !!!
    Bravo pour le résumé, exact reflet du match, et bonne chance pour la suite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :