Compte-rendus

Deux scores de parité pour finir l’année

bonne-fêteRetour sur le dernier match avant les fêtes de fin d’année qui opposaient deux promus.

Equipe réserve

Match nul 1 – 1

Bon match de l’équipe réserve qui après avoir été menée, est revenue dans la partie. Si les quelques occasions de but pour faire le break avaient été converties, la victoire aurait été amplement méritée à la vue de la prestation accomplie.

Equipe première

Match nul 1 – 1

Composition : Sangaré, Miguel, Brahima, Olivier, Fred, Gilles, Thomas, Will, Mathieu, Emile et Madi.
Sur le banc : Xavier, Julien et Adrien.

Première mi-temps

Le début de match tourne de suite à notre avantage. Précis dans les transmissions, présents dans les impacts, ELM Leblanc est étouffé d’entrée. Nous imposons un rythme intéressant et prenons le jeu en main.
Notre milieu est souverain dans l’entre jeu. Notre défense, bien en place, confère à l’équipe, une solidité à toute épreuve. Cadenassé, l’adversaire déjoue. Un coup franc concédé suite à une faute du portier dans la surface (pourquoi ne siffle-t-il pas penalty ?), nous donne une occasion intéressante de prendre l’avantage à la marque. Celui-ci est repoussé par le mur adverse.
Ce n’est que partie remise. Sur une touche longue côté gauche dans la surface, Madi récupére un ballon excentré. Ne se posant pas de question, il prend sa chance et décoche une frappe puissante à ras de terre qui trompe le portier d’ELM Leblanc (1 – 0).
L’ouverture du score est logique et récompense une entame de match réussie. Dès lors notre adversaire, porté par un public déchaîné, va mettre davantage d’intensité dans les duels. En difficulté au milieu, les  joueurs adverses s’appuient sur de long ballons en direction de leur grand avant centre. Cela leur permet petit à petit de reprendre le fil de la partie.
Quant à nous, nous baissons d’intensité. Notre bloc s’étire. Suite à une première alerte, la grande tour adverse est servie à l’entrée de la surface. Il parvient à remiser sur un compère bien lancé, qui seul, catapulte le cuir dans la lucarne de Sangaré, abandonné (1 – 1).
Le match a changé. Les  dernière minutes de la mi-temps sont difficiles. Notre adversaire pousse pour faire le break. Nous souffrons mais ne rompons pas malgré une frappe sur la barre de l’avant centre déchaîné.

La mi-temps arrive à point nommé.
Celle-ci nous permet de mettre en avant les vingt cinq premières minutes excellentes jouées par l’équipe, mais aussi de mettre l’accent sur le fait d’avoir, peu à peu, perdu le fil de la partie. Je demande aux joueurs de mettre davantage d’intensité dans les duels, et fait remarquer qu’il faut éteindre de suite l’avant centre adverse.

Deuxième mi-temps

Le match reprend sur un rythme haché par les duels âpres entre les deux équipes. Chacune d’entre elles souhaitent prendre un ascendant athlétique sur l’autre. La qualité du jeu s’en ressent. Pour redonner du corps à notre ensemble, Xavier rentre à la place de Thomas, suivi très vite par Julien, à la place de Mathieu. L’objectif étant d’apporter du sang neuf dans le cœur du jeu, et de la profondeur devant. Les deux belligérants tentent tour à tour de porter l’estocade, que ce soit par Emile, ou Julien sur un débordement côté droit. La défense adverse résiste. La notre, quant à elle, livre un match très physique sur l’avant centre et capitaine d’ELM Le blanc. Brahima, malgré un déficit de taille, impose sa puissance et prend l’ascendant sur ce dernier.

Adrien remplace Gilles. Madi reprend une position complètement axiale. Ce nouvel équilibre nous permet de prendre le dessus au milieu et d’imposer à nouveau notre jeu. Un deuxième carton jaune pour Madi, nous empêchera de mener à bien cette tactique, qui aurait pu nous permettre de prendre un avantage définitif.
Réduits à dix, nous nous réorganisons pour faire face aux vagues d’attaques de notre opposant. Bien en place, nous ne sommes pratiquement pas mis en danger.
Grâce à un bon équilibre en position basse, et une abnégation de tous les joueurs à la récupération, nous parvenons à compenser notre infériorité numérique. Nous arrivons même à planter des contres intéressants via Emile, qui parvient à garder le ballon face à une défense souvent à la limite de l’agression. Le match va vivre un nouveau rebondissement.
Emile, bien lancé par ses frères d’armes qui se sont battus à la récupération, s’impose au milieu de ses gardes du corps et enchaîne un dribble déroutant qui lui ouvre le chemin du but. Le retour in extremis et brutal d’un défenseur adverse, nous donne un coup franc intéressant à l’entrée de la surface. Le joueur d’EM Leblanc est exclu pour un deuxième carton jaune. Le coup franc ne donnera rien.
Les deux équipes réduites à dix se rendent coup pour coup. Un dernier coup du sort aurait pu nous donner la victoire : un penalty non sifflé de l’arbitre, suite à une main involontaire d’un défenseur dans sa surface. Le match se conclut sur un score de parité.

Le jeu et les joueurs

Quel dommage de n’avoir pas pu faire le break à la suite notre entame de match splendide. Il y avait de la place pour faire plus de dégâts pendant cette période de domination totale. Une absence à la retombée de la balle nous coûte cher.
Malgré tout, je suis fier de vous. Pour cette demi-heure complètement maîtrisé, mais aussi pour avoir su relever le défi athlétique imposé par notre adversaire. Malgré une infériorité numérique, la solidarité collective a su compenser et renverser un scénario en notre défaveur. Il aurait fallu un brin de réussite pour aller chercher cette victoire.
Malgré tout, ce résultat nous permet de maintenir notre adversaire du jour derrière nous au classement.

Après dix matchs de championnat, nous nous cramponnons à la huitième place. Il faut continuer à nous battre pour rester dans ce championnat. Cela passe par la poursuite du travail entamée en cette première partie de saison, et la conservation de cette ambiance, cette solidarité collective qui fait plaisir à voir.
Au delà du football, nous sommes ravis, nous dirigeants, de voir une bande de copains promener sur les terrains d’Ile-de-France, sa volonté de jouer ensemble et de vivre des tranches de vie autour du football.
Continuez ainsi. Ce pari qui est déjà gagné, s’entretient. Il est l’un des ingrédients qui pourra nous permettre d’atteindre nos objectifs.

La reprise est fixée le mardi 5 janvier 2016.

Bonne fêtes de fin d’année

0 comments on “Deux scores de parité pour finir l’année

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :