Actualités

Un WE, deux nuls

Retour sur les matchs de championnat joués ce WE contre ELM LEBLANC

EQUIPE RESERVE

Match nul 3-3

Composition : Fredo, Arslen, Vince ©, José, Tybo, Vince G, LX, PJ, Guigui, Lounes et Juju.

Sur le banc : Junior, Ahmed et Jean Phi.

Discours d’avant match : retour au classique 4-2-3-1 afin d’apporter de la sérénité à l’équipe et permettre une entame de match que les coachs espèrent tonitruante.

Première mi-temps

La réserve de l’APSAP commence bien la partie. Le ballon est maitrisé et tourne bien. Les actions deviennent de plus en plus incisives. Nous voyons notamment des actions très intéressantes sur les côtés avec des dédoublements et des redoublements de passe (ça fera plaisir à Philippe, le travail effectué aux entrainements commencent à porter ses fruits). Le quatuor PJ/Lounes/juju/Guigui s’en donne à cœur joie. Sur un pressing assez haut Juju subtilise le ballon à la défense centrale et s’en va ouvrir le score. Suite à une magnifique action sur le côté droit, juju offre un centre tendu à PJ qui voit son plat du pied repoussé miraculeusement par le portier adverse pourtant fusillé à bout portant. Toujours suite à une action limpide, guigui offre un centre magnifique à Juju qui le propulse de la tête au fond des filets. L’APSAP aura encore de belles actions et des situations favorables parfois mal négociées. Même si le score à la mi-temps ne le reflète pas forcément (2-0 en faveur de l’APSAP), l’emprise sur le match est alors totale : ELM n’a pas mis un pied dans notre surface et nos situations favorables se sont succédées.

Cette maitrise n’a cependant pas apporté la sérénité dans le vestiaire apsapien. Plutôt que s’appuyer sur une première mi-temps aboutie pour préparer la seconde, certaines situations offensives favorables font débat dans le vestiaire à la mi-temps. Cela crée un malaise et une incompréhension que le discours des coachs ne dissiperont pas. Cette mi-temps est peut-être le détail qui fera notre fin de match…

Deuxième mi-temps

Les dix premières minutes se déroulent sur un train de sénateur. L’APSAP maitrise le cuir et bien lancé par juju, Lounés prend de vitesse la défense centrale adverse et vient crucifier le gardien adverse : 3-0 pour l’APSAP. Le match semble plié d’autant que notre adversaire du jour, malgré son passage à 4 joueurs offensifs, ne se montre toujours pas dangereux. Mais petit à petit nous baissons de rythme, la maitrise du cuir se fait moindre et même si notre adversaire ne se montre pas dangereux nous ne profitons plus de notre supériorité technique. Sur un dégagement anodin du portier adverse, la balle lobe tout le monde, l’attaquant d’ELM a trop de liberté et vient ajuster Fredo qui s’est arrêté dans sa sortie… 3-1 à un quart d’heure de la fin, rien d’alarmant. Mais bizarrement ce but nous met un coup au moral qui se ressent directement sur l’engagement où nous essayons de partir seul dribbler l’équipe adverse plutôt que de mettre le pied sur le ballon et le faire tourner. La pression d’ELM se fait plus forte et sur un coup franc concédé à 35 m, deuxième coup du sort : la frappe est déviée et termine sa course dans le but. 3-2. Les joueurs d’ELM y croient alors qu’ils n’ont fait que 2 incursions dans notre surface de réparation. L’APSAP de son côté panique, balbutie son football et ce qui semblait devoir arriver vu la résignation des joueurs arrivera : sur un coup franc concédé au 20m la frappe adverse passe à travers le mur et Fredo est battu : 3-3. Les joueurs d’ELM exultent, nous sommes abasourdis, le scénario de ce match étant complétement incompréhensible. Mais c’est le football…

Le jeu et les joueurs

Un match de foot se gagne sur ses temps forts mais également dans la gestion de ses temps faibles. Nous avons été défaillants sur ce dernier point. Une équipe de foot ne baisse pas les bras à la première difficulté : c’est dans ces moments là que la force et la maitrise collective doivent se faire sentir. Malheureusement je ne l’ai pas vu ce samedi… Dommage les quatre points nous tendaient les bras.

Je retiens quand même la très grande maitrise collective de la première période et les beaux mouvements effectués sur les côtés notamment. Spéciale dédicace à Juju pour son retour en fanfare avec deux buts et une passe décisive. Sa déception à la fin du match étant égale à sa performance sur le terrain : très grande !

EQUIPE PREMIERE

Match nul 0-0

Défaite interdite ce samedi 13 février 2016 pour l’Apsap lors de ce déplacement à Drancy chez un autre promu  Elm LeBlanc.
Pour ce match, nous devons faire face à de nombreuses absences et en premier lieu celui de notre coach Philippe.
Si nos oreilles vont se reposer un peu ( lol .. ) , nous ne pourrons pas compter sur sa science tactique.
D’autre part, son frère David est finalement cloué au lit suite à une grippe et Émile, notre buteur maison , m’informe qu’il sera en retard et prendra place sur le banc.
C’est donc à moi qu’échoit la tâche de gérer le groupe tout en me concentrant sur mon match.
Je suis épaulé par Fred.R. pour le coaching , Gilles et Thomas se chargeant de l’échauffement.
Le groupe étant discipliné, motivé et réceptif , j’annonce donc la composition suivante :

Sangare, Miguel, Djé, Mike, Fredhino, Adrien, Thomas, Gilles, Max, Samir, Yohan.
Sur le banc : Émile, Ismael et Matthieu.
Un mot d’ordre lors de la causerie : relever le défi physique qui sera imposé par nos adversaires.

Première mi temps :

Le match commence sur un bon rythme. Comme prévu, elm Leblanc impose des duels. Mais échaudés par nos précédentes confrontations , nous répondons présents.
Grâce aux ballons récupérés au milieu de terrain, nous posons le cuir à terre et tentons de faire circuler.
Nous plantons donc quelques banderilles , mais sans résultats.
Nos adversaires répondent par un jeu plus direct, notamment en direction de leur grand avant centre. Mais notre tactique spéciale mise au point avant le match fonctionne à merveille : Adrien effectue la prise à deux avec notre charnière centrale et récupère de nombreux ballons.

Mais sur une action dans notre surface, un attaquant adverse est séché sur un duel aérien.
L’arbitre désigne un coup franc indirect à six mètres de nos cages. Il sera heureusement pour nous mal négocié par le tireur adverse.
Nous répondons par une action où Samir se retrouve en bonne position devant les bois, et la défense d’elm LeBlanc doit se dégager en catastrophe.

La mi-temps est sifflée sur ce score de parité.

A la pause, Émile remplace Miguel blessé, Max passant arrière droit.
Je demande de poursuivre nos efforts , notamment dans l’engagement physique.

Deuxième mi temps :

Le jeu reprend sur les mêmes bases que la première période : de nombreux duels et contacts au milieu de terrain, chaque équipe cherchant le k.o.
Sur l’un d’eux, le numéro 6 adverse tâcle Adrien par derrière sur un geste dangereux.
Il est immédiatement expulsé.
Réduits à dix, nos adversaires se recroquevillent en défense.
Nous faisons rentrer pour notre part Ismael et Matthieu à la place de Gilles et de Yohan pour emporter la décision dans un schéma plus offensif ( 4-2-3-1 ).
Nous nous efforçons donc de poser la balle au sol et de travailler les remises  et une-deux.
Sur une belle action, Émile se trouve en bonne position , mais enlève trop sa frappe.
Nous sentons elm LeBlanc sur le point de plier, mais nos adversaires donnent tout. Ils se montrent même dangereux sur des contre attaques ou des coups de pied arrêtés.
Heureusement, nos défenseurs veillent.
Nous commettrons l’erreur de ne pas assez passer sur les côtés et nous manquerons de justesse dans les dernières transmissions pour inscrire ce but libérateur.
L’arbitre sifflera la fin de cette rencontre sur un score de parité 0-0.
Dommage.

Le jeu et les joueurs :

Avant le match, nous avons senti le groupe motivé et concentré.
Nous avons été performants dans les duels et l’impact physique pendant 90 minutes.
Sur ce terrain difficile et glissant, nous avons parfois produit du jeu.
Mais nous avons manqué de précision et de percussion dans les trente derniers mètres.
Certaines passes auraient pu mieux être ajustées, certaines situations mieux exploitées.
Nous devons travailler sur ce point et tenter de plus provoquer dans la zone de vérité.
Comme disait Danton, le révolutionnaire  :  » De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace  » ( même si au final, il a finit guillotiné … lol .. )

L’homme du match : Adrien.

Première titularisation pour ce joueur fin, délié et technique qui a régné dans les duels tout le match.
Un profil à la Philippe Pinto, moins méchant , mais qui crie moins sur le terrain ( il pense à nos oreilles lui …lol… ).
Bravo pour cette belle prestation.

Honorables mentions : Mike et Max.

Le premier à joué stoppeur et a compensé son déficit de taille par une agressivité et une vitesse d’intervention de tous les instants.
Le second a commencé avant centre puis est passé arrière droit à la mi-temps pour suppléer avec efficacité Miguel.
Bravo à ces deux joueurs pour leur polyvalence et leur état d’esprit irréprochable.

Prochain match à l’extérieur contre une grosse cylindrée du groupe : Asptt Chambourcy.
Préparons nous dés maintenant.

1 comment on “Un WE, deux nuls

  1. Félicitations aux deux équipes pour ces deux matchs bien négociés. La victoire pour nos deux équipes auraient été la cerise sur le gâteau. Bravo à tous. Poursuivons nos efforts. A mardi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :