Compte-rendus

Un KO et des regrets

P2350745Nous recevions ce WE le champion de France en titre pour une double confrontation où l’APSAP espérait rebondir après sa déconvenue à Chambourcy (photos en ligne).

Equipe Réserve :

Défaite 4-0

Compo : Kader, Nathan, Fredo, José, Brahima, Aslen, Fifi, Vince B, Philippe, Guigui et PJ. Sur le banc : Yves, Ahmed et Jean Phi

La réserve de l’APSAP retrouve un groupe de 14 mais avec un comtingent important de défenseurs. Le discours d’avant match est clair après la « claque » de Chambourcy : retrouver du plaisir dans un contexte idéal avec soleil et public au rendez-vous.

Première mi-temps :

Finalement pas facile de reprendre le clavier pour résumer ce match qui sera à sens unique. L’APSAP entame le match correctement mais Orange met petit à petit son jeu en place et son pressing monte d’un cran à chaque minute qui passe. L’APSAP ne peut s’exprimer face à un pressing tout terrain et une équipe d’orange qui joue très haut, quasiment à 11 dans le camp apsapien. Le peu de ballon à négocier par les apsapiens sont gachés par manque de maitrise technique et par précipitation. Je note quand même une excellente solidarité et un travail défensif impressionnant de l’APSAP de Kader à Guigui. Ce travail nous permettra d’arriver à la mi-temps avec seulement un but de retard ce qui nous permet d’espérer. Si la qualité technique n’est pas au rendez-vous aujourd’hui, l’état d’esprit et l’abnégation sont bien présents.

Deuxième mi-temps :

Malheureusement le jeu restera à sens unique et le 2e but magnifique nous fera comprendre que la messe est dite. Nos remplacements sont faits non pas pour évoluer tactiquement mais pour pallier les blessures de Brahima et Vince. L’APSAP cédera encore par deux fois et terminera ce match sur un score de 0-4 logique tant la maitrise d’Orange a été continue au cours de cette partie.

Deux claques d’affiler ça fait beaucoup… Il faut se remobiliser rapidement pour terminer correctement un championnat pourtant bien maitrisé jusqu’au mois de janvier. Venez plus nombreux aux entrainements, mobilisez-vous pour vous rendre dispo lors des périodes délicates comme les vacances scolaires et les ponts et vos coaches pourront disposer de groupes plus équilibrés. Si nous ne voulons pas vivre une fin de saison frustrante il va falloir se remobiliser collectivement et rapidement. Rendez-vous mardi à l’entrainement et bon dimanche.

Equipe première :

Défaite 1-0

Compo : Sangaré, Miguel, Olivier, David, Fred, Mike, Thomas, Samir, Will, Max et Emile

Sur le banc : Xavier, Yohan et Tom

Première mi-temps :

Solidaire et compact, nous démarrons la rencontre bien en place face aux champions de France.
Bien que baladé sur le plan du jeu, nous répondons par une présence athlétique et un travail de récupération important.
Malgré tout, Orange réussit par des décalages à s’octroyer deux très grosses occasions heureusement annihilées par notre portier en état de grâce.
Valeureux, nous essayons  de porter des contres intéressants en terrain adverse. Nous y parvenons à quelques reprises malgré quelques déchets techniques qui nous empêchent de porter davantage d’offensives.

En fin de mi-temps, nous obtenons une occasion d’ouvrir la marque via Samir, infiltré dans la surface adverse, qui parvient à trouver Emile, seul aux six mètres. Malheureusement, sa frappe décroisée ne trouve pas le cadre. La mi-temps s’achève sur cette immense opportunité de générer le doute dans l’esprit d’Orange.

Les consignes à la mi-temps portent sur la nécessité de réduire les espaces entre nous et nos adversaires pour améliorer notre travail défensif. Plus près dans les impacts, plus précis dans les transmissions sont les mots d’ordre intimés aux joueurs.
Enfin, un focus est fait sur l’obligation de mettre à profit la moindre occasion de but. L’aubaine passe une fois, voire deux…

Deuxième mi-temps :

Elle démarre dans la lignée de la première. En place, mais en y mettant plus d’âpreté dans les tâches défensives. Nos sorties de balle restent difficile. Orange poursuit son travail de sape. A la différence de la première mi-temps, nous ne concédons aucune occasion dangereuse. Les premiers changements s’opèrent. Xavier remplace Thomas dans l’entre jeu bientôt suivi par Yohan en lieu et place de Max. Ces deux rentrées ont pour but de nous amener davantage de présence athlétique mais aussi une touche technique supplémentaire.

Notre adversaire prend un net ascendant dans le jeu et cela se confirme par une présence toujours plus grande aux abords de notre surface. Solidaire, concentrés nous ne rompons pas. Par ailleurs, sur le plan offensif, nous ne profitons pas des quelques opportunités.
En effet, certains contres auraient pu avoir un meilleur sort, si davantage d’applications dans les choix et les transmissions avaient été opérées.

A un quart d’heure du terme de la partie, notre adversaire profitera d’une demi-occasion pour ouvrir le score suite à une frappe contrée  non suivie, sur laquelle Sangaré avait anticipé. Un joueur adverse seul à l’entrée de la surface, ajuste un tir mal appuyé qui finit sa course au fond des filet (0 – 1)

Suite à ce coup du dur, nous ne baissons pas les bras. Nous faisons du un contre un derrière et donnons plus de consistance à notre milieu et à notre attaque. Nous obtiendrons un opportunité de revenir au score via Tom servi par Xavier, aux six mètres adverse. Tom, seul, frappe à côté du cadre alors que les buts demeurent grand ouvert face à lui. La rencontre s’achève sur ce score dur à avaler.

Le jeu et les joueurs :

Le résultat est sévère parce qu’il ne récompense pas les efforts déployés par l’équipe durant ce match face aux champions de Paris et de France en titre. Nous avons livré un beau match que ce soit dans l’intensité, la solidarité et parfois sur le plan du jeu.
Bien que techniquement et tactiquement supérieur, Orange m’a paru un ton en-dessous de sa prestation du match aller. Peu importe, vous me direz. Sauf que nous avons eu deux grosses opportunités : deux fois aux six mètres seul sans adversaire. Juste le gardien adverse à affronter. Par deux fois, nos frappes ne sont pas cadrées. Le constat est dur à avaler notamment par nos deux joueurs qui doivent ressasser ces occasions manquées.
Je leur dirai  » Voyez comme je vous le dis bien souvent, les occasions il faut les mettre  au fond. Sinon on va le regretter ». Oui, nous le regrettons car elles font toute la différence entre nos mines basses à la sortie du terrain et celles qu’elles auraient pu être…

Néanmoins, sachez que vous conservez toute ma confiance et celle du staff pour mettre les opportunités qui se présenteront lors de nos prochaines rencontres. Ce manque de réussite est aussi mon échec. C’est pourquoi nous allons travailler davantage la finition à l’entraînement et je vous promet d’imaginer pour vous, les conditions d’une meilleure réussite à l’avenir.

Ces rencontres se jouent sur un fil pour nous mais qu’elles sont bonne à vivre. Pour prolonger le plaisir au delà d’une saison, il va aussi falloir améliorer certaines choses sur le plan technique : les transmissions, le jeu en remise ainsi que nos déplacements avec et sans ballon… Le chantier est grand mais les promesses à venir le sont tout autant.

Alors, continuons à travailler ensemble, à garder cet état d’esprit intact. Il est et sera notre meilleur atout pour atteindre notre objectif.

A mardi

1 comment on “Un KO et des regrets

  1. Il ne faut rien lacher, continuons d etre solidaire afin d atteindre notre objectif : le maintien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :