Compte-rendus

Deux nuls plutôt bons…

Voici les résumés des matchs opposant l’APSAP au Champion de Paris 2015-2016 (photos en ligne).

Equipe réserve

Match nul 2 – 2

Compo : Kader, Marc-Edem, Tybo, Djé, Emerik, PJ, Adrien, Tom, Lounes, Louis et Juju. Sur le banc : Arslen, Chris et Hugo

Le challenge va être intéressant face à une équipe qui nous a posé des difficultés l’an dernier. C’est par ailleurs l’opposition des deux dernières équipes invaincues du championnat. Le retour au classique 4-2-3-1 est de mise afin d’entrer dans ce match avec des certitudes. Les consignes sont claires face à une équipe qui aime avoir la possession du ballon : le bloc doit rester compact et le pressing doit être de rigueur dans notre moitié de terrain.

Première mi-temps :

L’APSAP entame le match de manière catastrophique : après seulement 2mn de jeu une mauvaise relance entraine un centre repris victorieusement par un attaquant adverse. 1-0 pour Nike. Cette gifle va cependant nous réveiller. Notre milieu prend l’ascendant sur un milieu adverse pourtant très habile techniquement et très bien placé. La défense active de notre quatuor d’attaque et les jaillissements de PJ nous offrent de belles possibilités que nous ne parvenons pas à concrétiser notamment grâce à de beaux arrêts du portier adverse. Notre égalisation arrive finalement par Tybo qui, après un cafouillage dans la surface et une balle repoussée par le poteau, catapulte le ballon au fond des filets par un geste hybride entre le retourné, le ciseau et le tir en pivot. 1-1. Cette égalisation n’éteint pas l’APSAP qui compte poursuivre sur sa lancée mais réveille Nike. Les débats s’équilibrent et ce dernier quart d’heure est agréable à regarder. Finalement sur un contre éclair Tom donne l’avantage à l’APSAP bien lancé en profondeur par Lounes. 2-1 pour l’APSAP à la mi-temps.

La mi-temps permet de régler qqs détails tactiques et les coaches insistent sur la nécessité de continuer sur notre dynamique.

Deuxième mi-temps :

L’entame de la seconde période voit Nike prendre le dessus. L’APSAP a du mal à ressortir proprement le ballon et nos attaques sont moins tranchantes. La domination de Nike est cependant stérile sauf sur les coups de pieds arrêtés où ils sont dangereux. Hugo remplace Lounes puis Arslen remplace Marc averti. Nous commençons à desserrer l’étau quand Louis lancé en profondeur arrive seul face au gardien. Le gardien plus prompt que Louis pour se saisir du ballon se fait percuter par ce dernier. Une échauffourée provoquée par les joueurs adverses poursuit cette action. Louis sera notamment pris à la gorge par le n°4 adverse. Dans ce contexte l’arbitre expulse Louis mais ne sort aucun carton, ni jaune ni rouge, contre Nike. Chris fera son entrée dans ce contexte difficile. Le match est alors en sens unique : les apsapiens subissent les assauts mais tiennent. Nous concédons l’égalisation sur un coup de pied arrêté. La fin du match sera un cauchemar, l’arbitre central ne suivant même plus les indications de son juge de touche. Malgré ce contexte le groupe tiendra le match nul.

A la fin du match j’ai vu beaucoup de têtes baissées mais il ne faut pas se tromper : même si la qualité de notre première période a laissé espérer une autre issue à ce match, nous faisons match nul à l’extérieur contre une équipe invaincue dans un contexte difficile (25mn à 10 contre 11). Bravo les apsapiens !

Le jeu et les joueurs

Homme du match : Emerik

Jamais dépassé, une relance simple et assurée : la force tranquille !

Mention spéciale : Lounes

Lounes ne peut pas encore jouer avec le même niveau pendant 90mn, mais quand il est là ça se voit : passes millimétrées, décalages, éliminations… Nous l’avons même vu défendre ! Du grand Loulou.

Mention particulière : Au coach de la réserve de Nike qui est un des rares à avoir calmé ses joueurs lors de l’expulsion de Louis. A ce moment, mais aussi avant et après, nos joueurs et dirigeants ont subi des insultes et des menaces de certains adversaires (N°4 notamment et le coach de la 1 qui regardait le match…). En général, lorsque nous jouons le samedi AM dans de belles installations et contre des adversaires de qualité, je passe un bon moment. Ce n’était pas le cas aujourd’hui…

Equipe première

Match nul 2 – 2

Composition : Sangaré, Miguel, Nathan, Matinou, Xavier, Gilles, Thomas, Madi, Will, Mathieu et ismaël.

Sur le banc : Emile, Yohan et Vincent.

Première mi-temps :

Le match démarre tambour battant. Nos hôtes prennent la direction du jeu de suite et initient une belle action côté droit qui voit un centre tir effleurer la barre transversale.

Cette première alerte dans les premiers instants de la partie va nous réveiller. Nous tissons notre toile et mettons en place notre organisation défensive. Nike déroule son football, procède par un jeu court pour nous aspirer, et  jouer de longues transversales pour trouver ses attaquants.
Quant à nous, nous luttons sur chaque centimètre carré de notre camp et procédons par contre attaque. Sur une première incursion adverse, Will excentré, bien trouvé dans l’espace tente sa chance. Dommage que ce choix là ait été effectué. Il y avait mieux à faire avec Ismaël qui avait plongé au premier poteau.
Néanmoins, dans cette partie face à un adversaire de ce calibre, nous tenons le choc et même mieux. Mathieu, sur une belle sortie de balle, se projette parfaitement vers l’avant et pénètre dans la surface adverse. Altruiste pour le coup, il aurait pu aller jusqu’au bout.

La possession du ballon chez Nike est stérile jusqu’à un duel de la tête mal négocié par notre défense. En effet ce duel perdu a des conséquences parce qu’il permet à l’attaquant adverse d’obtenir le cuir dans la surface. Pris de cours, notre latéral s’en va faucher le numéro dix de Nike. Un penalty est sifflé puis transformé (0 – 1).
Triste récompense après trente cinq premières minutes bien négociés. Madi blessé laisse sa place à Yohan pour dynamiser notre jeu et revenir dans la partie.

La fin de la première mi-temps est sifflée. Nous regagnons le vestiaire pour échafauder le plan de jeu de la seconde période.

Deuxième mi-temps :

Remontés comme des pendules, nos joueurs démarrent ce seconde acte de la bonne manière, avec un état d’esprit conquérant.
Rapidement nous revenons à la marque. Sur un corner bien tiré par Yohan, Matinou claque un coup de plafond parfait pour mettre les deux équipes à parité (1 – 1). Cette égalisation nous galvanise, valide l’attitude et les options de jeu de notre équipe.

Nike pousse et accélère ses transmissions de balle. Les centres et les pénétrations affluent dans notre camps. Notre défense aidée par un Sangaré des grands soirs repoussent les tentatives adverses. Le match est intense. Nous ne rechignons pas à la tâche et essayons de porter l’estocade.

Emile et Vincent font leurs apparitions sur le pré pour donner une nouvelle impulsion à l’équipe. Nous sommes bien en place et nous nous permettons d’attaquer en contre face à une défense qui  aime initier des mouvements, mais renâcle à défendre en reculant. Le match est équilibré avec deux équipes qui jouent chacune leur propre partition.

Malheureusement sur un oubli du latéral adverse, un beau triangle de Nike se conclue par centre de volé, repris instantanément de la tête par l’attaquant (1 – 2).

Ce coup derrière la tête va une nouvelle fois nous booster. Avec un bloc plus haut, nous allons chercher notre opposant chez lui, dans ses trente mètres. Bien nous en a pris. Grâce à une récupération haute, Yohan pénètre dans la surface et adresse un centre tir bien capté par Emile, qui propulse le ballon dans les filets adverses (2 – 2).

Cette nouvelle égalisation est méritée. Nike accuse le coup mais ne rompt pas. Cette équipe expérimentée jette toutes ses forces pour gagner la partie. Il  faut un bloc resserré et un Sangaré impérial pour annihiler les coups de boutoir opposés. L’illustration de cette dernière séquence est l’occasion où une tête puissante adverse est déposée sous la barre, et sur laquelle notre portier effectue un réflexe incroyable.
Quant à nous, nous ne sommes pas en reste. Portés par une défense solide et un milieu dense et compacte, nos déployons des attaques intéressantes sur le côtés qui auraient pu finir avec un meilleur sort avec davantage d’applications dans la dernière transmission.
Nous finissons le match de belle manière sur le plan athlétique. Notre récupération de balle se fait plus haute et contrarie notre adversaire. Sur un dernier ballon bien combiné, Ismaël est trouvé dans la surface pour une balle de match méritée. Un contrôle un poil trop long permet au gardien adverse de se saisir de la balle. Le match se conclue de belle manière avec un score d’équité.

Le jeu et les joueurs :

Nous avions insisté avec Olivier sur l’état d’esprit qu’il fallait afficher pour exister dans ce type de rencontre.
Un mental d’acier, capable de se relever et de faire face à des situations mal engagées. Sur ce plan là, vous ne nous avez pas déçu. Au contraire, l’équipe a montré beaucoup  de caractère, de force mentale pour revenir deux fois à la marque.
Il s’en est fallu de peu pour faire chuter le Champion de Paris et finaliste de la dernière Coupe de France. Olivier et moi-même tenons à vous féliciter pour ce très bon résultat.
Il faut poursuivre dans cette voie et réitérer ce type de performance dans la durée. De plus, je tiens à signaler une nette amélioration dans les transmissions et les transitions attaques défenses.
Continuons à bonifier notre jeu, poursuivez votre travail, collectif et individuel, pour amener à l’équipe des ingrédients de meilleurs qualités.

Homme du match :

Difficile de ressortir un joueur tant l’équipe a joué une partition de haute volée. Je ressortirais tout de même Sangaré. Saint Sangaré est de retour.  Sans lui que ferions-nous ? Impeccable dans les airs. Rassurant et déployant ses longs membres à chaque tentative adverse. Sangaré réussit même un arrêt venu d’une autre planète sur un coup de canon de la tête. Que dire. Le géant est de retour.

Mentions particulières :

  • La première : à notre défense composée d’une charnière centrale inédite à ce niveau (Nathan et Matinou)  et qui a livré une belle prestation. Nos latéraux (Miguel, Xavier) ont également joué un match solide sur le plan défensif et intéressant sur le plan offensif.
  • Notre milieu : Que ce soit Gilles, Thomas ou Vincent, nos gars ont avalé des kilomètres pour couvrir le terrain de jeu immense qui nous était proposé. Fort dans la récup, solidaire et précis dans les remontées et les transmissions de balle, ils ont livré un vrai match de guerriers. Yohan quant à lui, fait une très belle rentrée et est impliqué sur les deux buts. Il sait que j’attends de lui d’être déterminant dans le jeu mais il a su se mettre au niveau de la partie et délivré deux passes qui nous ont permis de revenir.
  • Notre attaque : Quelle débauche d’énergie pour notre Ismaël. Un boulot énorme effectué, que ce soit dans la profondeur, le travail de remise. Chapeau. Quant à Mathieu, j’ai apprécié sa justesse dans les remontées côté gauche ainsi que dans ses percutions. Continues mon petit.
    Le petit Will devient régulier dans ses performances et a proposé une partition de haute volée. Je pense que tu peux encore faire plus. A la fin du match où les joueurs adverses accusent le coup, certaines prise de balle leur ont fait mal. Tu aurais pu encore plus insisté. Bravo. Mon Mimile fait une belle rentrée. En apportant davantage d’impact et de justesse technique sur le front de l’attaque, il nous a permis d’être plus dangereux offensivement et de claquer un but. Tu reviens à peine et tu commences à retrouver de belles sensations. C’est de bonne augure si tu continues ton travail sur le plan athlétique.

En fait, c’est toute l’équipe qui est à féliciter. Un grand merci aussi aux joueurs de l’équipe réserve qui sont restés et à François, supporter inconditionnel de l’APSAP.

Vous avez kiffé. On est dimanche. Savourez encore aujourd’hui et demain. Dès mardi, on passe à autre chose : ASPTT Chambourcy.
Encore un grand match à venir dans lequel il faudra être au moins aussi costaud si l’on veut effectuer un bon résultat.

A mardi

4 comments on “Deux nuls plutôt bons…

  1. Bien joué les mecs .confiance et solidité régularité. Allez !!!!! Montrez vous. Faîte savoir que vous êtes là les p’tites chattes. Avec vous.

  2. Bravo à tous pour ces 2 belles perfs. Il faut continuer à venir aux entraînements, les victoires vont revenir rapidement.

  3. Bravo les gars. il faut continuer dans ce sens. #icicestlapsap

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :