Actualités

Deux défaites au goût amer

Retour sur les deux matchs de championnat face à la Banque de France.

Équipe réserve

Défaite 2-1

Après le match nul frustrant contre METRO il y a 15 jours,l Apsap voulait finir l année en venant faire un résultat chez le leader malgré bon nombre de défections de certains joueurs( beaucoup de blessures en cette fin d année). Je décide d opter pour un 4-4-2 au vue des joueurs dont je dispose ce Samedi.

Compo: Fredo,Arslen,Yves,Marc edem,Gabriel,PJ,Mike,Tom,Kaba,Chris et Phil F.

Sur le banc:Ludovic et Paulo.

Première mi temps:

L Apsap décide de laisser le ballon à BDF dans les premières minutes, leurs attaques sont assez stériles (frappes pas cadrées). Ils sont en revanche plus dangereux sur coup de pied arrêtés avec 4-5 joueurs de plus 1,90m mais finalement notre Défense tient la route. Nous arrivons  petit à petit à poser le jeu et sur une belle contre attaque Chris se présente seul face au gardien qui repousse sa tentative par 2 fois sur 2 belles parades.Nous continuons d attaquer mais des soucis de cramponnage nous empêche de scorer ou faire les bonnes passes ou centres.(les gars vous étiez prévenu qu on jouait sur herbe grrr).
BDF commence à douter mais finalement se crée leur plus grosse occasion sur une erreur de Gabriel qui glisse( encore une fois sans les chaussures adaptées) mais l attaquant voulant lober Fredo La mets juste à côté du poteau. Ouf La mi temps est sifflée. 0-0.

Le discours à La mi temps est d y croire car le leader nous a pose pas trop de problème donc la confiance est de mise.

Deuxième mi-temps:

BDF reprend la partie tambour battant, ils ont dur prendre une soufflante à La mi temps. Nous contenons tant bien que mal cette équipe. Fredo et sa Défense tiennent bon et petit à petit l Apsap commence à ressortir la tête de l eau. C est un gros temps fort de 20 Minutes qui va nous permettre d ouvrir la marque par l intermédiaire de Kaba sur un débordement et un amour de centre de Tom qui finit au fond des filets . 0-1 pour l Apsap. Ce but nous donne des ailes. Sur une coup franc le gardien a du à dégager le ballon et le ballon revient sur Chris qui fait une reprise de volée qui passe juste au dessus. Quel dommage. Puis qq minutes après Tom est lancé en profondeur et se retrouve seul face au gardien et la glisse malheureusement à ras du poteau. BDF va égaliser sur une double erreur de mike au départ et d arslen qui avait fait le plus dur en récupérant le ballon mais l attaquant intercepte et centre pour le 4 qui égalise. 1-1.
Ludovic rentre à la place de Phil et qq minutes après Paulo à la place de Chris auteur d’un bon match. Tom passe en pointe avec Kaba. Tom encore une fois part en face à face avec le gardien mais s écroule dans la surface de réparation. Malheureusement l arbitre ne siffla pas ce penalty évident. Ce sera le tournant du match car à 10 minutes de la fin BDF va marquer sur un tir au départ sur la barre qui revient sur l ailier droit qui tire presque à bout portant sur Fredo qui ne peut rien faire puisque touche de la cuisse par Gabriel.2-1. La partie est presque jouée puisque l Apsap n a plus rien dans le moteur et Fredo sur 2 autres parades garde le score a 2-1.

Score final :2-1

Le jeu et les joueurs: Notre prestation a été solide pendant presque toute la partie sauf à la fin. On va dire que c est une défaite encourageante même si je n aime pas ce terme.

Mention Particulière: Tom

Tom a assurément fait son match puisque il est à l origine de presque toutes nos occasions, dommage qu il en est pas mit une. Tu n es pas sorti du match comme à METRO. C est bien continue comme ça en 2017.

Mention spéciale: Chris

Je t avais bien sermonné avant le match et tu as eu la réaction que j attendais. Continue comme ça, je regrette que tu n aie pas converti tes deux grosses occasions.

Enfin je tiens à remercier tous les joueurs qui ont participé à ce match, vous m avez fait plaisir malgré le score en notre défaveur.Merci à Ludovic d être venu nous renforcer au dernier moment.

Bilan et perspectives: je souhaite que le Père Noël me rapporte une équipe compétitive tous les week-end de match de l Apsap.Car au complet on doit titiller les cadors mais La avec tant d absences c est plus compliqué. Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes d année.

Equipe première

Défaite 1 – 0

Compo : Sangaré, Matinou, Nathan, Olivier, Thomas, Gilles, Vincent, Adrien, Madi, Yohan, Emile.

Sur le banc : Ismaël, Xavier et Fifi.

Première mi-temps :

Nous faisons une très belle entame de match avec un quadrillage parfait du terrain. Les zones défensives sont bien couvertes, les connexions inter-joueurs s’opèrent à merveille. Cela est illustré par les nombreuses prises à deux sur les adversaires et les coulissements latéraux du bloc équipe. Sur le plan offensif, notre disposition tactique nous permet d’utiliser correctement le cuir que ce soit sur la largeur ou dans les intervalles.
Un premier centre de Matinou, correctement décalé sur la droite, nous permet d’avoir une situation intéressante. Dommage que Mimile n’ait pas coupé la trajectoire.
Du côté de notre adversaire, on fait tourner la balle, on s’essaie à quelques  ballons en profondeur qui sont maîtrisés par une défense bien placée. Nous n’avons pas eu trop chaud lors de ce premier acte, à part sur un coup de pied arrêté où l’on oublie de sauter. Heureusement, l’attaquant adverse dévisse son coup de tête. Nous finissons fort la mi-temps avec une belle combinaison qui échoit à Emile. Celui-ci contrôle, observe puis sert délicieusement Yohan. Ce dernier prend l’option individuel et frappe du gauche. Dommage, car il y avait Madi seul à sa droite. Il aurait du jouer le 2 contre 1. Madi servi, c’était un face à face avec le gardien adverse.
La mi-temps s’achève sur un sentiment d’inachevé tant nous avons bien tenu le choc et contraint Banque de France à l’énervement. Ces derniers fâchés, irrités, regagnent le vestiaire avec une certaine fébrilité morale.

Le discours de l’entracte a pour objectif de valider l’état d’esprit de l’équipe et de la performance accomplie. Il est pointé les quelques ajustements à effectuer pour persévérer et accomplir la prophétie déclamée avant la rencontre.

Deuxième période :

Nous repartons comme en 14. Le couteau entre les dents et la rage au ventre. Chaque centimètre carré de terrain est l’objet de luttes âpres. Banque de France accélère ses transitions et met davantage d’applications dans ses centres et ses mouvements offensifs. A chaque fois, un pied, un poing de notre gardien met en échec leurs tentatives. Nous faisons preuve, malgré l’orage, de sérénité notamment dans nos transitions défense – milieu – attaque.
L’entré d’Ismaël suivi très vite de Xavier nous donne davantage de profondeur et d’impact athlétique. Sur un bon ballon, Ismaël prend la poudre d’escampette côté droit et déclenche une très belle frappe. Le gardien bien placé, s’oppose au coup de canon.
Ismaël encore bien parti côté gauche, vient buter sur le dernier défenseur central adverse. Dommage. Bien que dominés dans le jeu, nous profitons de chaque récupération pour planter des banderilles en territoire adverse.
Après celle de la première mi-temps qui nous a laissé des regrets, une autre aurait pu naître des pieds de Yohan, s’il avait bien servi notre ami Ismaël bien placé. Le bon geste technique dans la dernière passe nous a fait défaut.

Alors que l’on se dirige vers un match nul, Banque de France va bénéficier d’un coup du sort. Sur un corner anodin qui fil dans les gants de Sangaré, la balle va lui échapper. Un attaquant bien inspiré profitera de l’aubaine pour ouvrir le score à dix minutes du terme de la partie (1 – 0 Banque de France). Ce coup derrière la tête va nous trotter dans le cerveau quelques minutes. Banque de France profitera de cette période pour bénéficier d’un penalty généreux accordé par Monsieur l’arbitre. Faute s’il y a, a lieu en dehors de la surface. Que dire de la faute non sifflée au préalable du joueur injustement récompensé. Bref, Sangaré réparera l’injustice en s’interposant. La fin du match verra, une équipe de l’APSAP courageuse, bénéficier d’une occasion pour revenir suite à un joli décalage en direction de Thomas qui ne pourra conclure face au portier adverse.
Le match se conclut sur une impression mitigée, qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Le score résulte non pas d’un but orchestré par l’adversaire, mais est le fruit d’une erreur individuelle.

Le jeu et les joueurs

Homme du match : la performance collective
Un plan de jeu suivi à la lettre. Des joueurs unis, collectivement au point et individuellement performant, ont nourri la fierté de leur coach et des supporters présents (merci aux copains de l’équipe réserve).

Mentions particulières :

Olivier
De retour au premier plan avec une belle performance défensive. Sur le plan de l’utilisation de la balle, Olivier a parfaitement alterné jeu court et jeu long et ce, à bon escient.

Notre milieu de terrain
Nos trois gars du milieu (Gilles, Adrien et Vincent) ont parfaitement coulissé et géré leurs homologues adverses. Une générosité dans l’effort accompagnée d’une bonne utilisation de la balle ont donné de l’air à notre jeu mais aussi soulagée notre défense.

Notre attaque
Que ce soit Emile, Yohan et Madi, ils ont rempli leur rôle quasi à la perfection. Pour l’atteindre, il aurait fallu l’ouverture du score en première mi-temps pour passer devant au tableau d’affichage et plonger la Banque de France dans un déficit mentale presque rédhibitoire. Ismaël n’est pas non plus à oublier, tant son apport dans la profondeur en seconde période, a été utile et quasi déterminant.

Notre défense
Nos quatre lions derrières (Matinou, Nathan, Olivier et Thomas) ont réalisé un incroyable match sur le plan défensif. L’utilisation de la balle a été en net progrès, ce qui a permis de générer des contres de qualité.

Face à une grosse écurie, nous  avons effectué un gros match. Sur le plan athlétique et technique, nous avons su mettre les ingrédients pour exister dans ce type de rencontre. Que dire sur le plan tactique. Le plan établi, a été parfaitement ingéré et mis en oeuvre. Nous avons annihilé les capacités offensives adverses. Seul, ce fameux coup du sort a décidé de la partie. En face, pour avoir observé leur nervosité, je me dis que nous les avons bien ennuyé. Venant d’une aussi belle équipe, je le prends comme un compliment à l’endroit de mes joueurs qui ont fourni une performance collective et individuelle de premier plan.
En cela, je suis fier de vous. Désormais, il faut se tourner vers 2017 et la deuxième partie de championnat. Continuons à garder ce bel état d’esprit. Servons nous de ces expériences pour nourrir nos désirs de maintien et de progrès footballistique.

Tous les dirigeants et moi-même vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.
La reprise est fixée le mardi 3 janvier.

Bonnes fêtes à tous, même à nos adversaires 😉

 

0 comments on “Deux défaites au goût amer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :