Actualités

Une défaite et un nul pour fêter la nouvelle année

En ce samedi 14 janvier 2017, l’Apsap Ville de Paris devait reprendre la compétition après les fêtes dans le cadre d’un derby contre l’Apsap Emile Roux de Brévannes (94). Les photos sont en ligne.

Equipe réserve

Défaite  1 – 2

La préparation du match est un peu tronquée par des problèmes d’intendance, plus aucun vestiaire n’étant dispo. Du coup je fais une causerie rapide en indiquant qu’il faut une victoire (plus de victoire en championnat depuis le 15/10…) et que vue la qualité de l’effectif, c’est un match où l’on doit se faire plaisir. Ce discours, trop optimiste, sera la  première erreur d’une longue série.

L’équipe était la suivante : Seb (merci encore), Marc-Edem, Tybo, Gabriel, LX (merci pour le dépannage en première période), Antoine, PJ, Louis, Lounes, Tom et Juju.
Sur le banc : Mike, Chris et Arslen.

Sur le terrain : manque d’envie, manque de cohésion, manque d’intensité, manque de justesse technique,… En conséquence, manque d’envie de faire un résumé!

Deux ou trois belles actions seulement en 90 mn, une ouverture du score qui a caché la défaillance collective du jour mais la logique a finalement été respectée à l’issue du temps réglementaire : l’équipe qui en a voulu le plus s’est imposée.

Remise en cause obligatoire d’ici samedi prochain où la réserve affronte l’équipe 1 d’ELM Leblanc, sinon ce sera la déroute assurée.

Equipe première

Match nul 1 – 1

Match important s’il en était, nos adversaires du jour nous talonnant au classement.
Une victoire était impérative afin de nous rassurer et de nous extraire de la zone rouge du classement.

Avant le match, les consignes étaient claires : aborder le match avec motivation, détermination, en mettant l’accent sur l’intensité et les duels.
De surcroît, il convenait, vu notre déficit de préparation et les conditions climatiques difficiles , de privilégier le jeu simple.

L’équipe était la suivante : Sangaré, Miguel, David, Nathan, Thomas, Gilles, Adrien, Vincent, Emile, Yohan et Ismael.
Sur le banc prenaient place Will, Matinou et Olivier.

Première période :

Le jeune et talentueuse équipe d’Emile Roux prend immédiatement le match à son compte en déployant un jeu basé sur la vivacité.
Les attaques sur nos cages se multiplient et le numéro 10 adverse , excellent joueur , commence son numéro.
Sur une attaque, il déchire notre rideau défensif et adresse un centre fuyant et rentrant devant nos buts.
L’avant-centre d’Emile Roux coupe la trajectoire du ballon et crucifie Sangaré au milieu d’une défense sans réaction.
1-0 pour les visiteurs au bout de dix minutes : le match ne pouvait pas plus mal commencer pour nous.
Aucune réaction de notre part n’a lieu dans les instants suivants.
Seul Gilles tente de réorganiser l’équipe en se démultipliant au milieu de terrain.
Il effectue de nombreuses prises à deux,  notamment en aidant Thomas qui livre un duel épique pour contenir le 10 adverse.
Ce dernier à la balle de break au bout du pied un quart d’heure plus tard, mais pousse trop son ballon seul devant Sangaré.
Peu d’actions sont donc à mettre à notre crédit, mis à part une alerte sur quatre corners successifs, où la défense adverse peine à se dégager.
Sinon, peu de mouvements, de passes assurées, de duels gagnées et surtout peu d’envie.
Inadmissible dans un match d’une si haute importance.

A la pause, Philippe résume bien la situation (  » J’assiste à un bon petit match amical de l’Apsap  «  ) et réclame une réaction.

Seconde période :

Après que Will eut remplacé Vincent, le match reprend sous les mêmes auspices : la maîtrise pour Emile Roux et pas grand chose pour l’Apsap.
A l’heure de jeu, Matinou et Olivier effectuent leur entrées à la place de Yohan et de Miguel.
Nous passons à trois défenseurs et cinq milieux pour occuper la largeur du terrain.
La réaction se fait finalement sentir car nous mettons plus d’intensité dans les duels.
Récupérant de nombreux ballons, nous jouons enfin vers l’avant en réussissons à porter le danger dans la surface adverse.
Nous évoluons enfin sur notre valeur et l’équipe d’Emile Roux commence à plier physiquement.
Nos adversaires s’en remettent à leur stoppeur , excellent joueur, qui réussit à annihiler toutes nos attaques.
Il ne peut rien néanmoins sur une superbe frappe de 25 mètres d’Adrien qui trouve la lucarne pour égaliser. 1-1 à un quart d’heure de la fin.
Nous avons même l’occasion, sur une action de Will seul au 20 mètres, d’emporter la décision à cinq minutes du terme.
Mais sa frappe, trop enlevée, nous prive d’une victoire, certes imméritée vu la physionomie du match, mais au combien précieuse.

L’arbitre siffle la fin de la rencontre sur ces entre faits.

Le jeu et les joueurs :

Pas d’envie, pas de motivation, pas de réaction.. En résumé, pas grand chose.
Retiendra t-on notre réaction à l’heure de jeu ou notre passivité pendant la majeure partie de la rencontre ?
Toujours est il que nous ne pouvons rien espérer en jouant ce genre de match, pas même le maintien.
Il aurait fallu beaucoup plus pour bousculer nos adversaires su jour et il faudra beaucoup plus lors de nos prochaines rencontres.

L’homme du match :  Le numéro 4 adverse.

L’équipe d’Emile Roux est composée de jeunes joueurs talentueux , habiles techniquement comme le numéro 10.
Au milieu de ce collectif, le stoppeur adverse, véritable tour de contrôle, a montré l’étendue de ses qualités, que ce soit au sol ou au niveau aérien.

Honorable mention : Gilles et Thomas.

Gilles a été le meilleur Apsapien sur le terrain. A 50 ans, est-ce normal ?
Il est clair que Gilles est une énigme de la nature , mais des joueurs plus jeunes de notre club seraient bien inspirés de prendre exemple sur lui.
Quant à Thomas, en bon capitaine , il a réussi à contenir le 10 adverse et a livré une belle prestation.

Bilan et perspectives :

A mi championnat, nous effectuons un parcours de relégables.
Et ce n’est pas en rééditant ce genre de prestations que nous nous en sortirons.
Les dirigeants attendent une vive réaction, que ce soit dans l’implication, le comportement ou la motivation.

1 comment on “Une défaite et un nul pour fêter la nouvelle année

  1. Je suis très déçu des résultats, notamment pour la réserve.Je vous rappelle que l’intérêt collectif prime sur les états d’âme de chacun.On a un objectif commun, le maintien.Donc il faut retrouver nos valeurs de solidarité.Il n’est pas normal de faire ce genre de prestation.Retrouvons humilité, solidarité et soyez à l’écoute de vos coachs respectifs sinon ça sert à rien de rester chez nous.Rdv attendu en coupe le week end prochain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :