Actualités

Adieu la DH !

Suite à la défaite de l’équipe première, l’ASPAP Ville de Paris redescend en DHR au terme d’une saison décevante.

Après que notre réserve eût aligné 14 joueurs (après un forfait quinze jours auparavant) pour empocher un succès de prestige contre la réserve d’Émile Roux, l’équipe première avait rendez vous avec son destin ce samedi 10 juin 2017 sur le terrain de Brévannes (94).

Un nul pouvait suffire pour rester en DH.

Au coup d’envoi, l’équipe était la suivante :

Sangaré, Miguel, Olivier, Mike, Matinou, Philippe, Adrien, Will, Mehdi, Louis et Émile.
Sur le banc : Yohan, Ismaël et Vincent.

Première mi-temps :

Après une très chaude alerte sur les buts de Sangaré dès l’entame , nous prenons l’ascendant sur nos hôtes d’Émile Roux.
Nous réussissons à contenir les attaques adverses grâce à des prises à deux. Au milieu de terrain , Philippe et Mehdi font la loi.
Ce dernier ouvre la marque d’un superbe coup franc des vingt cinq mètres en lucarne.
1-0 au quart d’heure de jeu en notre faveur.

Nos adversaires sont sonnés et nous avons de nombreuses occasions de tuer le match, tant nous dominons au milieu de terrain.
Malheureusement, nos attaquants jouent « facile » et laissent passer de précieuses cartouches.
Témoin cette action à la 30 ème minute de jeu où coup sur coup, nous frappons sur le gardien d’Émile Roux ( un joueur de champs au demeurant ) à deux mètres des buts.

Ne parlons pas de nombre de situations en supériorité numérique où nous faisons les mauvais choix en attaque.
Autant d’occasions qui, je le sais d’expérience, pèseront lourd au décompte final.

Mais même à la mi-temps, je ne vois pas comment nous pouvons perdre ce match.

Seconde période :

Dix minutes après la pause, Philippe, décide de laisser sa place afin de donner du temps de jeu aux remplaçants.
Sa sortie va désorganiser l’équipe puisque nous n’arrivons plus à faire deux passes ou à tenir le ballon.
Sur un coup franc excentré, Émile Roux égalise et se remet à espérer.

Le match change de physionomie et nos hôtes bataillent aux quatre coins du terrain pour arracher la victoire.
Nous sommes acculés dans notre camp et nous ne nous créons aucune situation. Nous perdons tous nos duels.

A dix minute du terme, suite à un perte de balle plein axe à vingt mètres de nos buts, Émile Roux profite de l’aubaine pour nous crucifier. Et empocher la victoire sur le score de 2-1 pour assurer son maintien et nous condamner à la descente.

Le jeu et les joueurs :

Peu de joueurs de l’Apsap ont été au niveau de ce match capital pour la survie en DH.
Nous n’avons pas vu une équipe de guerriers qui s’est dépouillée pour gagner ou du moins préserver un résultat.

Bilan et perspective :

Après une montée il y a deux ans et un maintien l’année dernière, l’Apsap n’a pas su profiter de ce passage en DH pour grandir.
Le club aurait du se développer pour pérenniser sa place dans l’élite du foot entreprise.
C’est tout le contraire qui s’est produit.

Le club n’a pas de stade attitré, de vestiaires réservés, pas de locaux pour entreposer le matériel, de siège ou de club house pour se réunir afin de discuter, d’échanger ou partager un moment de convivialité.
L’Apsap a peu de matériel, d’équipements, de ballons, de pharmacie.

L’équipe dirigeante , bénévole au demeurant, s’est quant à elle réduite à une peau de chagrin.

Je ne parle pas des joueurs qui cette année, pour la plupart, se sont guère investis que ce soit aux entrainements ou en matchs.
Quand on voit que les personnes les plus assidues ont été les quadras ( voir les quinquas comme Gilles ) , il y a un gros problème.

Quand à ceux qui daignaient se déplacer pour suivre les séances, ils n’ont pas affiché une attention ou une qualité leur permettant de progresser et de reproduire les gestes en match.
A aucun moment cette année, nous n’avons pu séparer les groupes en deux ( première – réserve ) , travailler tactiquement ou faire des séances spécifiques.

Alors effectivement, c’est plus facile de retourner en DHR pour jouer des matchs de notre niveau ( médiocre ).
Mais c’est quand même plus gratifiant d’opérer en DH, là où se trouvent les meilleures équipes et les meilleurs joueurs.
Mais pour rivaliser avec ces écuries, il faut s’investir un peu plus : venir en entrainements, travailler, parfaire sa condition physique, s’appliquer, écouter les consignes et conseils, venir à l’heure, venir équipé de son matériel.
Le tout pour essayer de se mettre au niveau de cette DH qui ne pardonne rien.

Ce n’est pas en venant s’entraîner une heure par semaine, en ne courant pas et en passant son temps à faire des roulettes et des petits ponts que l’on peut progresser.

Et quand bien même serions nous inférieurs qualitativement à nos adversaires, rien n’interdit de compenser par un surcroit de motivation , d’engagement ou d’agressivité ( chose rarement vu cette année ).

Alors effectivement, les entraîneurs sont critiquables et nous sommes ouverts à toutes vos objections.
Mais il est facile de parler, un peu moins de s’investir.
Il est plus aisé de venir avec son sac et d’attendre les consignes , que de prendre les choses en main.
Que ceux qui s’en sentent capables sortent des rangs, c’est tout ce que nous espérons.

Pour ma part, à 45 ans à la fin de l’année, ma carrière ( forte de 12 années à l’Apsap ) est derrière moi.
Pour ceux qui pensent, les jeunes notamment, qu’elle est devant eux, sachez que le football demande de l’envie et des sacrifices.

En conclusion, l’avenir de l’Apsap , quant à elle, passe par un investissement des licenciés et un redéploiement de ses infrastructures.
Sa survie est à ce prix et c’est tout le mal que l’on puisse souhaiter.

0 comments on “Adieu la DH !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :