Actualités

Hôpital Poincaré – Apsap

Retour sur les matchs de la quatrième journée de championnat de football entreprise.

Equipe réserve

Défaite 3 – 2

Que de regrets.

La réserve a encaissé 2 buts en moins de dix minutes.

2 joueurs ont du être remplacés rapidement à cause d’une blessure et d’un manque de condition.

Dans une organisation moins compacte que demandé, les joueurs ont souffert de trop d’espace au milieu et un repositionnement a été nécessaire.

C’est le constat après 20 minutes de jeu.

Ensuite l’apsap est parvenu peu à peu à poser le jeu et a manqué la réduction de la marque.

La pause a été l’occasion de redire la nécessité pour les joueurs de rester proche les uns des autres et disponibles pour un jeu simple mais aussi la possibilité de dominer l’adversaire par le jeu.

De retour sur le terrain, l’apsap a réussi à prendre le jeu à son compte mais s’est un peu précipité.

La réduction du score par Pierre-Jean sur un centre de Louis est finalement venue illustrer les efforts de l’ensemble des joueurs pour bien faire.

Moins à l’aise et totalement dominé, l’adversaire a profité de sa seule occasion pour aggraver la marque à 3-1.

Le coach adverse a d’ailleurs résumé la situation par un aveu « C’est complètement contre le cours du jeu ».

L’apsap a continué de dominer le jeu mais a manqué de nombreuses occasions.

Les joueurs, déterminés, ont poursuivi leurs efforts et ont réussi à réduire le score peu avant la fin du match sur une nouvelle percution et un nouveau service de Louis pour Pierre-Jean, accompagné par Hugo et Maick, sans aucune opposition devant le gardien adverse.

Un début de match payé cash, des faits de jeu non signalés, des occasions ratées, des regrets mais la réserve a montré des efforts, du travail et finalement du jeu.

La réserve et son coach poursuivront le projet de l’apsap de constituer un beau groupe humble, travailleur, solidaire, joueur et agréable.

A commencer dès Lundi.

Equipe première

Match nul 3 – 3

Match au sommet ce samedi 14 octobre 2017 : l’Apsap se déplaçait à l’extérieur pour défier Hôpital Poincaré sur son terrain.

Pour ce match , la composition était la suivante :
Serge, Miguel, Thomas, Momo, Kaba, Will, Medhi , Madi, Ibrahim, Ismael, Matthieu.
Sur le banc : Adrien, Philippe, Junior.

Première mi-temps :

Au cours de cette première période, l’Apsap va effectuer un bon match.
Bien en place, agressifs dans les duels, déployant du jeu, nos joueurs effectuent une bonne entame qui est ponctuée d’un but.
En effet, à la 25 eme minutes, Ismael récupére un petit ballon joué dans le dos de la défense par Ibrahim et va crucifier le portier adverse d’une belle frappe.
En face, nos adversaires proposent un jeu direct articulé autour d’un numéro 10 très technique , mais se heurtent à un bloc compact.
L’arbitre siffle la fin de cette mi-temps à sens unique  : 1-0 pour l’Apsap.

La seconde période sera plus riche en rebondissements.

Deuxième mi-temps :

Peu après la pause, alors que Serge n’a toujours pas été alerté, Medhi se retrouve à terre sur une faute.
Cinq joueurs de l’Apsap quittent leurs postes et viennent s’enquérir de sa blessure.
Il n’en faut pas plus à nos adversaires pour jouer vite le coup franc et l’avant centre adverse se retrouve seul devant nos cages désertées par notre défense. Maladroit, il tire à côté.

Dix minutes plus tard, notre équipe joue une attaque sur le côté gauche du camp adverse.
Au lieu de centrer, nos joueurs perdent le ballon.
Hôpital Poincaré déploie alors une contre-attaque rapide sur près de 80 mètres qui abouti à une égalisation, dans un remake de France – Bulgarie 1993.

Égalisation de courte durée puisqu’Ismael s’arrache , récupére un ballon et file seul au but avant d’être balancé.
Sur le coup franc sifflé au 16 mètres, Madi trouve les filets sur une frappe à ras de terre.
2-1 en notre faveur.

Nous pensons avoir fait le plus dur et effectuons nos changements : Ismael et Medhi sont remplacés par Adrien et Junior.

Mais nos adversaires ne lâchent rien et continuent de se battre.
Un ballon dans notre surface est si mal négocié par nos défenseurs qu’une main est commise.
Penalty sifflé et transformé entraînant une égalisation de Poincaré.

Sonnés , nous baissons d’intensité et nos adversaires en profitent en déployant une nouvelle attaque rapide cinq minutes plus tard.
Nous n’avons plus de jambes et ne pouvons annihiler cette action qui finit par un but.
3-2 pour Poincaré qui pense tenir sa victoire, d’autant que Madi est expulsé suite à un second carton.
Mais  les arrêts de jeu, Ibrahim tire un dernier coup franc sur lequel Kaba, monté pour l’occasion, place une tête victorieuse et égaliser à 3-3. Ouf…

Le jeu et les joueurs :

Hôpital Poincaré , un visage : une équipe accrocheuse composée de dix combattants et d’un meneur de jeu technique. Pendant 90 minutes, elle n’a jamais rien lâché et a toujours cru en ses chances en jouant un jeu simple et direct.

Apsap , deux visages : côté pile , une équipe bien en place qui joue un bon football et dans laquelle certaines pièces , au dessus techniquement, sont capables de faire la différence.
Côté face : des joueurs naïfs, nerveux, baissant subitement d’intensité et capables de lâcher psychologiquement. Bref, une équipe sur courant alternatif …

L’homme du match : Ismaël

A l’origine de deux buts, il a fait parler sa puissance physique en attaque.
Sa sortie a coïncidé avec la baisse d’intensité de notre équipe.

Dans quinze jours, nous recevons les Communaux de Maisons Alfort à Lenglen pour une opposition entre les deux co-leaders.

0 comments on “Hôpital Poincaré – Apsap

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :