Compte-rendus

Un nul et une victoire

Résumés des matchs du weekend face à Air France.

Equipe réserve

Pour son match contre Air France, la réserve de l’Apsap s’est organisée en 4-1-4-1 avec Pedro, Fred, José, Louis-Xavier, Joachim, Charles (c), Paulo, Hugo, Jean-Philippe, Nicolas et Jean-Daniel + Stan + David finalement venu pour la 2e mi-temps.

Apsap s’est appuyé, une nouvelle fois, sur plusieurs valeurs fondamentales : solidarité, cohésion, détermination, application et bon esprit.

Compte tenu des conditions climatiques (il a fait 29°), le plan de jeu a été basé offensivement sur une organisation compacte et un jeu court, simple, jusqu’aux situations finales. Défensivement, il a été demandé un replacement constant du bloc pour ralentir, gêner puis finalement bloquer la progression adverse. Et quelques consignes plus personnelles sont venues compléter le menu.

Globalement, Apsap s’est bien appliqué à respecter les consignes.

La première récompense collective est venue en 1ère mi-temps d’un mouvement initié depuis l’arrière puis valorisé par le milieu de terrain jusqu’à Jean-Daniel dans son rôle d’appui. Jean-Daniel a alors parfaitement transmis, entre les deux défenseurs centraux, dans la profondeur, pour Nicolas qui a pu ouvrir le score. Cette situation est venue récompenser les efforts de tous dans l’application.

Le deuxième but est arrivé en début de 2e mi-temps sur une percution de Nicolas, lancé par Hugo coté droit, puis un centre à raz de terre au deuxième poteau. La balle a atteri dans les pieds d’un défenseur, proche de son gardien et de … Paulo, déterminé, qui a alors percuté la balle d’un pointu rageur : 2-0 pour Apsap et une belle illustration ici de la détermination de l’ensemble du groupe.

C’est ainsi qu’ Apsap a prouvé une nouvelle fois sa capacité à faire face à une trés bonne opposition relative. Car Air France a aussi développé du jeu, s’est procuré quelques occasions et a fait preuve de détermination. De ce fait, sur le banc, il s’est dit qu’Apsap devait alors marquer un 3e but pour se mettre à l’abri d’un retour.

Quelques minutes ont suffit … pour le retour malheureusement.

Coté Apsap, un manque de rythme, un rhume, de la fatigue, un mauvais placement, un manque de solidarité avec les défenseurs, un bloc moins compact, un manque d’attention ont coincidé quelques minutes pour permettre à Air France de terminer deux mouvements identiques, coup sur coup.

2-2.

Entré en jeu à la place de Jean-Daniel en début de 2e mi-temps et blessé, David a laissé sa place à Stan qui a permuté avec Paulo.

Apsap s’est remis petit à petit au travail faisant preuve de sa volonté de bien faire. De son coté, Air France s’en est remis à des balles longues et il a fallu toute la vigileance de la défense de l’Apsap pour contenir les quelques assauts.

On retiendra en fin de match le signalement d’un hors-jeu qui a coupé net la satisfaction de voir le ballon au fond des filets d’Air France.

Au final, tous les joueurs se sont employés dans leur registre respectif : José, Louis-Xavier, Frédéric et Joachim dans l’application défensive, Charles dans l’impact, Hugo dans l’organisation du jeu, Nicolas dans la percution, Jean-daniel dans le placement pour offrir des appuis et Pedro dans l’assurance (note : veiller à renégocier la franchise en cas de sinistre). Stan et Paulo, de retour pour donner un coup de main, n’ont pas été en reste : Ils connaissent bien l’implication demandée et ont rendu une copie conforme à celle de l’équipe. Jean-Phi s’est fondu dans l’organisation et a fait son job. David a dû sortir sur blessure après quelques minutes de jeu seulement sans avoir le temps de trouver le rythme.

J’ai eu beaucoup de plaisir à vous voir évoluer. Je regrette de ne pas avoir pu vous mettre dans les dispositions nécessaires pour conserver l’avance au score.

L’esprit qui se dégage de cette équipe prouve qu’elle mérite mieux que de s’appuyer sur 6 ou 7 joueurs réguliers et de devoir composer semaine après semaine.

Vous pouvez être fier de votre prestation.

Merci à Thomas, Philippe, Olivier et Malik pour leur aide respective.

Equipe première

Match de fin de saison ce samedi 26 mai 2018 au Parc du Tremblay à Champigny (94) où Air France recevait notre équipe fanion.
Aucune des deux équipes n’était concernée par un quelconque enjeu.
Pour cette raison, nous ne pouvions aligner que onze joueurs dans une équipe qui avait belle allure :

Serge, Mike , Nicolas, Kaba, Thomas, Gilles, Medhi, Adrien , Louis, Emile et Matthieu.

Compte tenu du peu de présence aux entrainements ces derniers temps, il était demandé de jouer simple, de gérer les efforts et de rester en place.

Première période :

Nous constatons que nos adversaires ont les mêmes problèmes que nous, puisqu’ils n’alignent que onze joueurs également, avec parmi eux des dirigeants.

Dès la première minute, Kaba doit s’arracher face à l’avant centre adverse qui se retrouve seul face à Serge.
Cette alerte passée, nous tentons de poser le jeu et de se montrer pressant dans le camp d’Air France.
Néanmoins, notre déchet technique est rédhibitoire pour enchaîner nos actions.
Plutôt que de privilégier un jeu simple, nous nous compliquons la tâche en essayant de jouer à une touche de balle très rapidement vers l’avant en sautant les lignes.
Malgré cela, nous nous procurons de belles occasions que nous gâchons en faisant preuve de maladresse.
Pire, Air France se permet d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu.
Nicolas, impeccable jusqu’ici , cafouille une relance en effectuant un contrôle inutile et dangereux dans les seize mètres.
Air France profite de l’aubaine , l’avant centre ajustant Serge avec précision. 0-1.

Heureusement, Matthieu s’offre un rush de 40 mètres au sein de la défense adverse pour égaliser avant la mi-temps.

A la pause, il est demandé au joueurs d’augmenter leur niveau technique et d’éviter les erreurs aux abords de notre surface ( « une bonne touche vaut mieux qu’une mauvaise relance » ).

Seconde période :

Alors que la rencontre n’a repris que depuis cinq minutes, une nouvelle erreur va nous mettre en difficulté.
Mike cafouille lui aussi un ballon plutôt que de le dégager.
L’attaquant d’Air France a bien suivi et redonne l’avantage à son équipe. 1-2.

Nous haussons alors le rythme même si notre jeu laisse encore à désirer.

Sur un centre très aérien, Louis se trouve au second poteau pour placer sa tête et égaliser.
Dix minutes plus tard, Mike se rattrape en traversant la défense d’Air France et en concluant d’une jolie frappe. 3-2 pour l’Apsap.

La fin de match est anecdotique , entre une équipe d’Air France qui n’a plus d’énergie et l’Apsap qui joue au ralenti.
Medhi et Adrien parachèvent le score dans les dernières minutes : 5-2 score final pour l’Apsap.

Le jeu et les joueurs :

Un match typiquement de fin de saison avec peu de rythme et beaucoup de déchet technique.
Notre manque de préparation physique et notre peu d’investissement se sont cruellement fait sentir.

L’homme du match : Thomas.

Diminué par une blessure , il a néanmoins fait un bon match dans l’état d’esprit et l’engagement.
En clair, il a montré l’exemple.

Honorables mentions :

– Gilles , toujours présent, a livré une prestation solide.
– Nicolas a rendu une copie quasi parfaite, mais entachée d’une erreur qui coûte un but. Dommage.
Mais il apprend vite et prend une place importante dans le collectif.

Bilan et perspective :

Il reste un match pour essayer de bien finir cette saison de transition.
Un bon test en perspective face à l’Asptt Champigny , une équipe très physique.

IMG_20180526_164728.JPG

0 comments on “Un nul et une victoire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :